Tahiti Infos

​Toyota Tsusho lorgne le marché polynésien


Le directeur de Nippon Automoto, Lionel Foissac, accompagné de Takenao Sato et Kohei Koiso de Toyota Tsusho Corporation.
Le directeur de Nippon Automoto, Lionel Foissac, accompagné de Takenao Sato et Kohei Koiso de Toyota Tsusho Corporation.
Tahiti, le 13 mars 2023 – La "maison de commerce" japonaise Toyota Tsusho Corporation, qui distribue déjà les véhicules Toyota en Polynésie française et qui diversifie depuis plusieurs années ses investissements dans l'énergie, les produits pharmaceutique ou l'agro-alimentaire, affirme surveiller avec attention le "dynamisme" du marché économique polynésien et y voit aujourd'hui des "opportunités d'investissements".
 
Le directeur pour la zone Asie-Océanie de la société Toyota Tsusho Corporation, Takenao Sato, ainsi que son collaborateur, Kohei Koiso, sont arrivés dimanche du Japon pour une semaine de mission en Polynésie française. Après trois ans de visites contrariées par la crise Covid, les deux hommes ont rencontré lundi le directeur général de Nippon Automoto, Lionel Foissac. Filiale de Toyota Motor Corporation, Toyota Tsusho Corporation se charge de la vente des véhicules de la marque japonaise dans 21 pays de l'Asie-Pacifique parmi lesquels la Polynésie française. Chaque année, la société étudie les marchés automobiles insulaires du Pacifique et notamment le marché polynésien pour y apporter d'éventuelles réorientations stratégiques. Avec 7 245 véhicules vendus en 2022 (+5,5% sur 2021) et une marque Toyota leader du marché local depuis cinq ans, les représentants de Toyota Tsusho Corporation ont de quoi être satisfaits. Mais ce n'est pas la seule raison de leur présence au fenua cette année.
 
Dénommée "trading company", ou "maison de commerce" dans la langue de Molière, Toyota Tsusho n'officie pas exclusivement dans le secteur automobile. La société a diversifié ses activités pour investir dans l'énergie, la grande-distribution ou encore les produits pharmaceutiques. En 2012, la société avait notamment fait parler d'elle en rachetant en bourse le groupe français CFAO, multinationale présente dans ces différents secteurs en Afrique. Aujourd'hui, Toyota Tsusho Corporation a souhaité profiter de son passage en Polynésie pour "faire passer des messages" sur sa capacité à investir d'autres champs du marché polynésien. "Nous avions noté que malgré la question des semi-conducteurs, Nippon Automoto avait très bien réussi et obtenu de bons résultats sur ce marché ces dernières années", contextualise le directeur régional Takenao Sato. "Maintenant, nous remarquons que l'économie polynésienne a très bien rebondi depuis la crise Covid, notamment avec de très bons chiffres du tourisme." Selon le responsable de Toyota Tsusho Corporation, il y a donc des "opportunités d'investissements" au fenua. Énergie ou distribution, tout est ouvert.
 
L'électrique au rythme de la Polynésie
 
Interrogé sur le développement et le déploiement des véhicules électriques au fenua, Takenao Sato dit noter que le taux de pénétration des hybrides et électriques de 17% en Polynésie est l'un des plus élevés du Pacifique. Pour autant, le revendeur met en garde sur l'opportunité de remplacer trop rapidement le parc automobile si la production d'électricité n'est pas en mesure de répondre à la demande et surtout si elle provient d'énergies fossiles. "Toyota est prête pour équiper un marché comme la Polynésie en électrique, mais la Polynésie non. Nous allons surveiller le marché et la gouvernance pour nous adapter. Mais il faut faire attention à avoir la production et les équipements techniques nécessaires".
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Lundi 13 Mars 2023 à 19:13 | Lu 4174 fois