Tahiti Infos

​Tempête au Tapura


Tahiti, le 21 octobre 2021 – Le Tapura s'est réuni jeudi soir en conseil politique à la mairie de Pirae pour évoquer le refus de la vaccination par le vice-président Tearii Alpha et le président de l'assemblée Gaston Tong Sang. Largement soutenu par son parti, le président Édouard Fritch a “exigé” des deux élus qu'ils se mettent en conformité avec la loi sur l'obligation vaccinale.
 
Le ciel s'est chargé ces derniers jours au Tapura. Depuis quelques semaines, plusieurs élus de la majorité s'élevaient de plus en plus ouvertement contre la situation assumée de non-vaccinés du président de l'assemblée, Gaston Tong Sang, et du vice-président, Tearii Alpha. Au sein du gouvernement, plusieurs ministres avaient clairement demandé une plus grande cohérence après le vote unanime au Tapura de la loi sur l'obligation vaccinale pour les personnes en contact avec du public. Nicole Bouteau, la ministre du Tourisme, était allée cette semaine jusqu'à mettre sa démission dans la balance…
 
L'organisation d'un conseil politique du Tapura, jeudi soir à la mairie de Pirae, a donc été l'occasion de crever l'abcès. “La crise interne est réelle. On fait bonne figure à l'extérieur”, a lancé dans la soirée un des élus de la majorité. Tour à tour, plusieurs figures du parti majoritaire se sont exprimées. Principalement pour appeler à suivre les directives du président du parti et du Pays, Édouard Fritch, sur la vaccination et pour demander davantage de “cohérence” aux deux élus Gaston Tong Sang et Tearii Alpha. “Vous avez perdu notre confiance”, a même lancé une élue des Tuamotu dans la soirée.
 
“J'ai exigé”
 
A la sortie du conseil, Édouard Fritch s'est exprimé devant les médias présents. Il a refusé de parler de “crise” dans la majorité, mais concédé des “tensions” à l'origine de troubles dans l'esprit des électeurs et des adhérents du Tapura. “Je ne crois pas qu'il y ait une perte de confiance de la population. Mais on sent bien qu'une petite partie de nos électeurs, une petite partie de nos adhérents même, sont un petit peu perdus. Et je les comprends. Il y a des choses qui ne sont pas cohérentes”, a expliqué Édouard Fritch. “Aujourd'hui on a l'impression qu'il y a un petit grain de sable. Donc il faut régler ce problème et on va le régler.”
 
Le président du Pays a confirmé avoir demandé à son vice-président de sa faire vacciner. “J'ai aussi, en tant que chef de parti, demandé au président de l'assemblée de se conformer à la loi. De procéder à la vaccination dès que les éléments seront rassemblés. Parce que, vous le savez, ces deux personnes sont encore porteuses d'anticorps”, a indiqué Édouard Fritch, affirmant que le conseil politique avait clairement demandé que les élus se conforment tous à la loi. “Il n'y a pas que Nicole Bouteau. Je puis vous dire que 90% du conseil politique ce soir a la même interprétation.”
 
Tearii Alpha et Gaston Tong Sang n'ont pas donné de réponse jeudi soir. Et Édouard Fritch a laissé entendre qu'il avait fixé un ultimatum à ses élus. “Ils n'ont pas donné de réponse. J'ai exigé. Et je prendrai mes décisions en conséquence.” Quelle décision ? “Je vous inviterai pour vous annoncer cette décision, je pense, très rapidement”, a promis Édouard Fritch aux médias.
 
Macron, évidemment
 
Sur un tout autre plan politique, le conseil s'est prononcé jeudi soir, “à l'unanimité” selon Édouard Fritch, pour un soutien d'Emmanuel Macron à la présidentielle de 2022. Il a également acté l'ouverture des candidatures en interne pour les prochaines législatives. Les candidats ont une semaine pour se déclarer et la commission d'investiture se réunira vers le 26 novembre, avant une validation par un “mini-congrès” du Tapura le 1er décembre prochain.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Jeudi 21 Octobre 2021 à 22:41 | Lu 7618 fois