Tahiti Infos

​Tahiti-Paris ou Paris-Tahiti : Vaccination obligatoire


Tahiti, le 3 novembre 2021 – À compter du 8 novembre prochain, la décision des États-Unis de n'autoriser que les voyageurs vaccinés, en visite ou en transit sur leur sol, va impacter les conditions de voyage entre Tahiti et Paris et entre Paris et Tahiti. Finis les “motifs impérieux” permettant aux non-vaccinés de voyager entre la métropole et la Polynésie.
 
Les conditions de réouverture des États-Unis aux voyageurs étrangers agitent depuis quelques jours les services du Pays et de l'État en Polynésie française, comme les compagnies aériennes locales. Le 25 octobre dernier, l'administration américaine a annoncé qu'à compter du 8 novembre prochain, les voyageurs aériens “non citoyens et non immigrants” devront être entièrement vaccinés pour se rendre aux États-Unis ou pour transiter par le sol américain. Une décision qui impacte directement la connexion entre la Polynésie française et la France métropolitaine, puisque l'actuel transit par Vancouver sera abandonné dans les prochains jours au profit du passage par les États-Unis pour toutes les compagnies assurant la liaison Tahiti-Paris ou Paris-Tahiti.
 
“Concrètement, c'est la fin des motifs impérieux”, résume-t-on du côté d'Air Tahiti Nui. Les compagnies aériennes sont en premières lignes, puisque les autorités américaines leur demandent de “vérifier avant l'embarquement les preuves de vaccination” et de “faciliter le tracking des passagers”. Et en effet, les fameux motifs impérieux de santé, professionnels ou familiaux qui permettaient jusqu'ici aux non-vaccinés de voyager entre la Polynésie française et la France métropolitaine, ou à l'inverse entre la métropole et la Polynésie, ne seront désormais plus acceptés par les États-Unis. Certaines exceptions sont prévues : la vaccination ne sera pas obligatoire pour les moins de 18 ans, elle ne sera pas exigée pour les personnels de bord des compagnies aériennes, pour les voyages diplomatiques, les personnes ayant une contre-indication médicale pour la vaccination ou encore pour des raisons “urgentes ou humanitaires”. A noter qu'à cette vaccination obligatoire sera également ajoutée celle d'un test de moins de 72 heures pour l'ensemble des passagers de plus de deux ans.
 
“Pas le choix”
 
“Les États-Unis sont souverains sur leur territoire, nous n'avons pas vraiment le choix”, se bornaient à constater mercredi les services du haut-commissariat en Polynésie française. Une communication est actuellement en préparation au haussariat pour résumer les nouvelles modalités de voyage via les États-Unis. Côté Pays, même son de cloche : “Le Conseil d'État n'est pas compétent, vous pouvez faire tous les recours que vous voulez”.
 
La seule possibilité de transiter entre Paris et Tahiti ou entre Tahiti et Paris sans être vacciné reste d'éviter les États-Unis. Mais les vols n'ont pas repris pour l'heure vers l'Asie ou la Nouvelle-Zélande depuis la Polynésie. Et même si aucune annonce n'a été faite officiellement pour ces autres pays, côté Etat comme côté Pays mercredi, on était plutôt enclin à parier sur un futur alignement avec la politique américaine...
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Jeudi 4 Novembre 2021 à 15:35 | Lu 7271 fois