Tahiti Infos

​Simplicio Lissant entendu en garde à vue


​Simplicio Lissant entendu en garde à vue
Tahiti, le 2 avril 2024 - Le maire de Punaauia, Simplicio Lissant, la première adjointe de la commune, Cathy Puchon, ainsi que le fils de cette dernière ont été placés en garde à vue le 12 mars dernier dans le cadre de l'enquête portant sur la passation d'un marché public pour des conteneurs aménagés qui avait été attribué par la commune au fils de Cathy Puchon. 
 
Dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte par le parquet en 2022 portant sur des soupçons de prise illégale d'intérêts et de favoritisme, le maire de Punaauia, Simplicio Lissant, sa première adjointe, Cathy Puchon, ainsi que le fils de cette dernière ont été entendus sous le régime de la garde à vue le 12 mars dernier dans les locaux de la section de recherches de la gendarmerie. Au terme de ces auditions, les intéressés sont ressortis libres. L'enquête se poursuit. 
 
L'affaire, révélée par Tahiti Infos en février 2023, avait démarré suite à un courrier envoyé par une conseillère municipale au procureur de la République et au haut-commissaire en février 2022. Dans cette lettre de dénonciation, l'élue expliquait alors que durant la crise liée à la pandémie, un marché public pour des conteneurs aménagés dépassant le seuil des 20 millions de francs avait été passé entre la commune et la société dirigée par le fils de la première adjointe de Punaauia, Cathy Puchon. Un marché attribué, selon la conseillère municipale, sans avis d'appel public à la concurrence et sans passage par la commission d'appel d'offres. À l'époque, le deuxième adjoint en charge des finances de la commune, Nicolas Bertholon, avait refusé de signer les bons de commande pour la société du fils de Cathy Puchon. Une décision qu'il justifiait, dans nos colonnes en février 2023, par le fait qu'il estimait que ces bons étaient “irréguliers”. Le contrat avait donc été passé sous la signature du premier magistrat de Punaauia. 
 
Contactée vendredi, Cathy Puchon n'a pas souhaité commenter cette affaire tout comme le maire qui n'a pas répondu à nos demandes. 
 

Rédigé par Garance Colbert le Mardi 2 Avril 2024 à 06:00 | Lu 5792 fois