Tahiti Infos

​Restrictions resserrées, couvre-feu attendu


Tahiti, le 6 août 2021 – L'Etat et le Pays ont resserré vendredi les premières restrictions sanitaires annoncées la semaine précédente, indiquant que la prochaine étape serait la mise en place d'un couvre-feu au fenua.
 
Une semaine après l'annonce du retour des restrictions sur les rassemblements de personnes au fenua pour lutter contre l'épidémie de Delta, l'Etat et le Pays ont diffusé vendredi midi un communiqué commun annonçant un renforcement de ces mesures. Sur la base de l'évolution des données sanitaires passées en une semaine de 739 à 2 477 cas actifs recensés, de 40 à 100 hospitalisations en service Covid et de 8 à 15 personnes placées en service de réanimation, le communiqué indique qu'il est "nécessaire de compléter le dispositif des mesures en vigueur afin de freiner la propagation et de protéger la population".
 
Des 20 à 10 personnes sur la voie publique
 
Concrètement, trois annonces sont faites. Premièrement, la limite du nombre de personnes pouvant se rassembler dans l'espace public –principalement sur la voie publique– passe de 20 à 10 personnes. Deuxièmement, l'interdiction des évènements festifs de type mariages, anniversaires, baby shower est désormais étendu en dehors des établissements recevant du public et notamment aux plages, motu ou terrains privés qui accueilleraient du public. Depuis une semaine, cette interdiction ne concernait que les établissements recevant du public (hôtels-restaurants, salles des fêtes, etc…). Par ailleurs, comme l'a reprécisé le haut-commissariat jeudi, c'est bien le caractère "festif" et non l'événement en lui-même qui est prohibé. Ce qui signifie que même en l'état de la réglementation, l'organisation d'un mariage ou d'un anniversaire dans un restaurant respectant le protocole sanitaire applicable au secteur reste autorisée.
 
Troisièmement, les autorités "déconseillent fortement" les regroupements à plus de dix personnes dans les lieux privés (à domicile notamment). Il ne s'agit pas d'une obligation légale, impossible dans la sphère privée, mais d'une recommandation sanitaire. Notons que le port du masque reste obligatoire dans les lieux à forte affluence.
 
Vers un couvre-feu
 
Enfin, le communiqué de l'Etat et du Pays indique que "si la situation continue de se dégrader, le haut-commissaire rappelle que la prochaine étape pour protéger le fenua sera la mise en place d’un couvre-feu adapté au territoire". Selon nos informations, une demande de placement de la Polynésie française en "état d'urgence sanitaire" a été formulée à Paris, préalable obligatoire pour la mise en place notamment d'un couvre-feu. La réponse de l'Etat est attendue dans les prochains jours, et avec elle très vraisemblablement la mise en place rapide du couvre-feu.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Vendredi 6 Août 2021 à 17:37 | Lu 6948 fois