Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Plan social à l'InterConti Moorea



Tahiti, le 27 mai 2020 – La réunion du comité d'entreprise de l'Intercontinental Moorea de mercredi après-midi a été l'occasion pour la direction de l'hôtel d'annoncer la non-réouverture de l'établissement hôtelier ainsi qu'un plan social massif de 190 des 192 employés de la structure…
 
Alors que les rumeurs de licenciements, de plan social et de fermeture durable de l'Intercontinental Moorea essaiment ces derniers jours, une réunion du comité d'entreprise a levé le voile sur la dure réalité économique de l'hôtel mercredi après-midi. Direction et salariés membres du comité d'entreprise sont restés en discussion jusque tard dans la soirée de mercredi et n'avaient pu s'exprimer officiellement à l'heure où nous mettions sous presse. Mais selon les informations recueillies par Tahiti Infos, la réunion a été l'occasion pour la direction de groupe hôtelier d'annoncer deux décisions drastiques : la non-réouverture de l'hôtel et un plan social massif visant 190 des 192 employés de l'établissement hôtelier.

​Pas de réouverture prévue

Avant cette annonce, la direction a détaillé le terrible contexte économique dans lequel se trouve l'hôtel Intercontinental Moorea. Un contexte qui avait déjà été exposé aux représentants du personnel ces derniers jours. Concrètement, l'arrêt des rotations internationales, le confinement et les restrictions de déplacement inter-îles ont eu pour effet l'annulation totale des réservations de l'hôtel et de faire tomber le taux de remplissage à zéro. Mais surtout, la direction de l'hôtel a indiqué n'avoir aucune visibilité sur la reprise du secteur dans la mesure où la crise sanitaire touche toujours les principaux pays émetteurs du tourisme polynésien. La réouverture des vols internationaux au 1er juillet ne permettra pas non plus le retour des touristes à Mo'orea, vues les quatorzaines imposées aux arrivants. Et la direction n'estime possible une reprise durable d'activité qu'après la découverte d'un vaccin à compter de fin 2021.
 
La direction a également annoncé cette semaine avoir contracté un prêt garanti par l'Etat de l'ordre de 3 milliards de Fcfp, mais en s'endettant lourdement ces prochaines années. Ces deux prochaines années, sa stratégie est de se replier sur les rares établissements capables de supporter la crise. Problème, l'Intercontinental Mo'orea est loin d'être l'hôtel le plus performant du groupe et la reprise du tourisme sur l'île sœur pourrait être plus lente qu'à Bora Bora ou même Tahiti. Raison pour laquelle, la direction a annoncé qu'elle envisageait de ne pas rouvrir son hôtel de Mo'orea. Et sur ce point, plusieurs sources affirment qu'aucune date ferme de réouverture n'a été annoncée.

​Plan social massif

Toujours selon nos informations, un plan social a été annoncé. Il concerne 190 des 192 employés de l'hôtel. Concrètement, il ne s'agit que de garder deux personnes pour la garde de l'hôtel pendant sa fermeture. Un calendrier extrêmement serré et précis a également été évoqué sous les deux à trois prochaines semaines avec des propositions de départ en retraite, des formations au Séfi, et des licenciements économiques. Selon un représentant du personnel, des reclassements en interne au groupe Intercontinental pourraient tout de même être proposés.
 
Les discussions menées mercredi entre la direction et les élus au comité d'entreprise vont maintenant porter sur les détails de la mise en œuvre de ce plan social. Premier véritable coup de semonce dans la crise économique globale qui s'annonce pour la Polynésie française.

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun et Antoine Samoyeau le Mercredi 27 Mai 2020 à 21:21 | Lu 13576 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus