Tahiti Infos

​Perdu en France, un journal intime retrouvé cinq ans plus tard à Tahiti


Tahiti, le 5 avril 2023 – Fare Rata a raconté mercredi l'histoire incroyable de la découverte d'un journal intime ayant appartenu au défunt père d'une Polynésienne, cinq ans après la disparition du document d'une valeur sentimentale "inestimable" pour la famille.
 
C'est une histoire aussi touchante qu'exceptionnelle que la filiale de l'OPT en charge du service postal, Fare Rata, s'est faite une fierté de raconter mercredi dans un communiqué. L'histoire d'un colis perdu d'une valeur sentimentale inestimable, qui a finalement retrouvé son destinataire cinq ans après être arrivé anonymement à Tahiti.
 
L'histoire commence en 2011, raconte Fare Rata, avec le décès en Métropole du père d'une polynésienne prénommée Tiare. La malheureuse n'avait que peu de souvenirs de son défunt père et s'était faite une joie d'apprendre, sept ans plus tard par une amie de celui-ci, qu'il tenait à jour un journal intime. L'amie en question a alors entrepris d'envoyer le journal par la Poste, depuis la Métropole jusqu'à Tahiti. Mais au grand désarroi de Tiare, le précieux journal n'est jamais arrivé.
 
Cinq ans plus tard…
 
Sauf que cinq après cette mystérieuse disparition, un employé zélé de Fare Rata s'est mis en tête de retracer l'origine d'un vieux livre entreposé et sécurisé depuis des années dans l'armoire des objets perdus du bureau de Poste de Papeete. Ce mystérieux livre était arrivé en 2018 à Tahiti, sans emballage et sans adresse. "Ce qui arrive parfois quand l'emballage n'est pas ou peu adapté au contenu", précise Fare Rata. À partir d'un simple nom écrit à la plume sur la couverture, l'employé a fini par remonter jusqu'à Tiare et à la contacter le jeudi 23 mars dernier… Pour lui demander si elle connaissait le propriétaire d'un vieux journal intime perdu depuis cinq ans à la Poste.
 
La suite est une "happy end" digne d'un scénario de cinéma. Tiare et sa famille ont visiblement été transportées par la bienveillance de l'employé de Fare Rata. "Je suis heureux de savoir que j'ai pu aider Tiare et sa famille à conserver un souvenir précieux de son père. Cela montre l'importance de notre travail à Fare Rata et de notre mission de relier les gens entre eux. C'est grâce à des moments comme celui-ci que je me rappelle pourquoi j'aime mon travail et pourquoi il est important", relate l'employé dans le communiqué de la filiale de l'OPT.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Mercredi 5 Avril 2023 à 17:44 | Lu 4638 fois