Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Nouveau trafic d'ice : Douze mises en examen entre Tahiti et les Raromata'i



Tahiti, le 27 septembre 2020 – Le parquet de Papeete a donné dimanche les détails de la nouvelle vaste affaire de trafic d'ice entre Hawaii et la Polynésie française, liée au grand coup de filet à Tahiti et aux Raromata'i mardi dernier.
 
Dans un communiqué diffusé dimanche matin, le procureur de la République Hervé Leroy a livré quelques détails de la nouvelle vaste affaire de trafic d'ice révélée mardi dernier par Tahiti Infos. Un "important réseau d'importation" souligne le parquet "entre Hawaii et la Polynésie française". A l'origine des investigations, des renseignements recueillis par les brigades territoriales de Bora-Bora et de Raiatea exploités fin 2019 par les enquêteurs de la section de recherches de Papeete. Une enquête avait été ouverte à l'époque pour association de malfaiteurs et importation de stupéfiants entre Hawaii et le fenua. "Les investigations, opérées avec l’appui du GIR, ont permis de mettre au jour une importante structure organisée qui a importé plusieurs kilos d’ice au fenua", explique le procureur.
 
Une information judiciaire a donc été ouverte et confiée au juge d'instruction Frédéric Vue. "En raison de l’ampleur des investigations à réaliser au regard de ce réseau particulièrement bien organisé, dont les acteurs principaux se sont manifestement enrichis avec l’argent généré par ce trafic, une cellule d’enquête est créée avec le concours de la sous-direction de la police judiciaire de la DGGN", poursuit le communiqué qui en vient à l'opération de mardi dernier.
 
34 millions de Fcfp saisis
 
Au terme de plus de neuf mois d’enquête, une opération judiciaire d’envergure a été déclenchée sur Tahiti, Bora-Bora et Raiatea. Une soixantaine de militaires de la section de recherches, du GIR, des deux compagnies des archipels et des îles du Vent et de l’antenne GIGN, appuyés par des équipes cynophiles, ont interpellé les principaux suspects de ce réseau : commanditaires, grossistes, revendeurs et mules. Au total 14 placements en garde à vue ont été réalisés. "De nombreuses saisies d’avoirs criminels sont réalisées sur des biens financés par l’argent du trafic, à Tahiti et Bora Bora. Des véhicules, des bateaux, des équipements BTP, des comptes bancaires et du numéraire sont appréhendés pour un montant de plus de 34 millions de Fcfp". L'un des suspects étant d'ailleurs un chef d'entreprise du BTP à Bora Bora.
 
En tout, 12 personnes ont été mises en examen entre mercredi et samedi pour de multiples infractions liées au trafic de stupéfiants, association de malfaiteurs et blanchiment. Et à l'issue de leur présentation au juge d'instruction et parfois au juge des libertés et de la détention, 8 suspects ont été incarcérés et 4 placées sous contrôle judiciaire.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Dimanche 27 Septembre 2020 à 13:33 | Lu 9147 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 30 Octobre 2020 - 17:46 Le confinement en "ultime" recours

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus