Tahiti Infos

​Monseigneur Cottanceau obtient la révocation du père Ato


En octobre 2022, c’est sous escorte de gendarmerie que Mgr Cottanceau avait prononcé la messe à Taravao.
En octobre 2022, c’est sous escorte de gendarmerie que Mgr Cottanceau avait prononcé la messe à Taravao.
Papeete le 29 mars 2024. Décision rarissime pour un prêtre en Polynésie. Le père Ato, du clergé de l’Archidiocèse de Papeete, vient d’être révoqué de ses fonctions, expliquait en fin de semaine le bulletin officiel de l’Archidiocèse de Papeete, signé de la main de Monseigneur Jean-Pierre Cottanceau.


Noël Nohotemoorea, dit « Ato », de l’église de Taravao, était frappé d’une demande de renonciation de l'église de Taravao en octobre 2022. Une affaire qui avait déchaîné les passions, obligeant même les gendarmes et les policiers municipaux de Taravao de venir faire la sécurité, alors que l'archevêque de Papeete Mgr Jean-Pierre Cottanceau était venu assurer la messe, quatre jours après la demande de révocation.

La semaine précédente, des fidèles de Taravao avaient manifesté pacifiquement devant l’évêché de Papeete pour soutenir le père Noël Nohotemoorea. Il est reproché à l’ecclésiastique d’avoir utilisé à des fins personnelles des biens des paroissiens et d’avoir fait du commerce de la messe. Des fais que le Père Ato avait toujours dénoncé comme infondés, et « basés sur des rumeurs ».

Pour autant, l’affaire est remontée jusqu’au Vatican. Dans une lettre adressée à Mgr Cottanceau, le Dicastère pour l’évangélisation, le 20 mars dernier, parlait d’un prêtre ne montrant « aucun signe de repentance » et « pas près de se réconcilier » avec l’Archevêque.

Le Pape François, informé de ce qui se passait à Taravao, est intervenu. Le Dicastère, jugeant la situation « grave » et « scandaleuse », a prononcé « sans possibilité de recours » sa révocation, laissant vacantes les paroisses de Taravao, de Toahotu et de Vairao à la presqu’île, de Fakahina, de Fangatau et de Puka Puka dans l’archipel des Tuamotu.

Les administrateurs de ces paroisses deviennent « pleno iure » les titulaires exclusifs, explique un décret de l’Archêque de Papeete pris immédiatement après réception du courrier du Vatican.

Rédigé par Bertrand PREVOST le Vendredi 29 Mars 2024 à 17:15 | Lu 7219 fois