Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


​Mission ophtalmo à Hao



Hao, le 17 mars 2021 - Une ophtalmologue et une opticienne sont en mission à Hao cette semaine. A l’issue de celle-ci, environ 150 patients de l’atoll auront ainsi pu bénéficier d’une consultation gratuite, sans avoir à se déplacer à Tahiti.
 
Le docteur Maud Ojeda, ophtalmologue du Centre hospitalier de Polynésie française (CHPF) de Tahiti, accompagnée de Sonia, opticienne, est en déplacement depuis le début de semaine à Hao. Le but premier de cette mission est de faciliter l’accès aux soins pour la population de l’atoll, en lui évitant de payer un billet d’avion pour se rendre à Tahiti.
L’autre objectif est de diagnostiquer une population cible : les plus de 40 ans et les diabétiques. En effet, le diabète peut engendrer de nombreuses complications ophtalmologiques, telles que la myopie, la presbytie ou plus graves.
 
A raison de 30 patients par jour, environ 150 personnes pourront consulter cette semaine. De plus, grâce à la présence d’une opticienne, après la consultation, elles pourront si besoin repartir avec leur paire de lunettes.
Parmi ces patients, les profils sont variés et tous les âges sont représentés. A l’instar de ces jeunes internes du collège, eux-mêmes issus d'atolls encore plus éloignés comme Hereheretue ou Tematangi qui profitent de cette rare occasion de rencontrer un médecin spécialiste.
 
Une véritable mission de service public
 
Cette mission a lieu tous les ans sur l'atoll. Elle est organisée par une commission tripartite : hôpital, CPS et santé publique. Quatre ophtalmologues du CHPF se partagent les missions de ce type tout au long de l’année, à raison de cinq à six chacun. Une grande partie des îles habitées de Polynésie sont ainsi couvertes.
A noter que les opticiens qui participent à ces tournées à leurs côtés payent l’intégralité de leur déplacement.
De nombreuses missions médicales similaires sont réalisées dans les îles chaque année dans plusieurs spécialités comme la cardiologie, la gynécologie, la psychiatrie, la diabétologie, l'obstétrique ou encore l'urologie.

Maud Ojeda, ophtalmologue au CHPF

Seule une dizaine devra venir à Tahiti”

Quelle est l'idée générale de cette mission ?
“Les missions ophtalmos sont organisées depuis longtemps, sur Hao nous venons une fois par an, comme sur toutes les autres îles habitées de tous les archipels. L'idée c'est de venir au plus près de la population et de permettre aux patients qui ne se déplacent pas, d'avoir une prise en charge de leurs santé oculaire au même titre que les patients de Tahiti.”
 
Quel bilan tirez-vous de cette mission ?
“Nous avons une priorité sur les patients âgés et diabétiques mais nous rencontrons tous types de cas. Le point positif c'est que sur environ 150 patients, seule une dizaine devront venir à Tahiti dans le cadre d'une Evasan, soit pour un complément de bilan soit pour y être opéré.”

Sonia, opticienne chez Optimum vision à Tahiti

“Que tout le monde y trouve son compte”
 
“On essaye de pouvoir, en partenariat avec les ophtalmos, équiper la population qui ne peut pas se déplacer sur Tahiti. C'est important que les patients puissent, bénéficier de soins optiques après leur consultation, donc on amène avec nous un large choix de lunettes de vue pour adultes et enfants et également des lunettes de soleil, afin que tout le monde y trouve son compte.”

Rédigé par Teraumihi Tane le Mercredi 17 Mars 2021 à 14:06 | Lu 1043 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Avril 2021 - 12:18 ​Teina Maraeura inéligible

Mercredi 14 Avril 2021 - 12:03 ​Le XTerra cherche des bénévoles à Moorea

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus