Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Maupiti privée du tourisme



Tahiti, le 24 juin 2020 - Maupiti figure sur la liste des 26 îles qu’Air Tahiti ne desservira plus, une annonce lourde de conséquences pour ses quelque 1 300 habitants qui se retrouvent presque coupés du monde. Même si une solution alternative est proposée par la compagnie Tahiti Air Charter, qui reliera bientôt Raiatea, Bora Bora et Maupiti, l’avenir s’annonce incertain, professionnels du tourisme et habitants lancent un appel au secours pour le retour des vols.
 
Le bras de fer qui oppose actuellement la compagnie Air Tahiti et le gouvernement laisse 26 îles du fenua sans desserte aérienne. Parmi ces îles désertées, la plus gravement touchée est Maupiti, qui vit quasi exclusivement du tourisme. 
Contrairement aux autres îles isolées, Maupiti ne souffrait pas d'un déficit de fréquentation mais d'infrastructure. La piste de l'aérodrome est trop courte et trop étroite pour les ATR72. Et même les ATR42 ne peuvent s'y poser qu'avec 35 places occupées sur 48. “Comment avec 30 000 passagers en 2019, la desserte peut-elle être déficitaire ? C’est incompréhensible”, s'étonne Lahaina Tavaearii, présidente du comité du tourisme de l'île. Déficit il y a pourtant comme l'avait expliqué Manate Vivish, DG d’Air Tahiti à Polynésie la 1ère.

Après cette annonce, sur l’île, c’est la douche froide. Le tourisme, qui rythme la vie sur place, fait vivre une petite vingtaine de pensions de famille, des prestataires de services, des snacks, des pêcheurs…  Et depuis l'annonce de l'arrêt des liaisons, les annulations tombent les unes derrière les autres. Souvent dans l’ombre de sa voisine Bora Bora, Maupiti a su tirer son épingle du jeu ces dernières années en misant sur l’authenticité d’un paradis préservé et rencontre un vif succès auprès des voyageurs. L’aéroport accueillait quatre à six vols par semaine. Les professionnels, touchés de plein fouet par cette annonce, se sont unis sous l’égide du Comité du Tourisme. Ils demandent simplement le retour des vols Air Tahiti pour sauver les emplois et la population. Sa présidente, Lahaina Tavaearii lance un appel au Pays : “S’il y a un problème entre le gouvernement et Air Tahiti, ça les regarde ! (…) nous sommes pris en otage.” Elle ajoute “sans avion, il n’y a pas de touriste et Maupiti vit du tourisme.”
 
Au-delà du tourisme, les habitants se retrouvent sans solution pour rejoindre les autres îles, ils sont inquiets pour les matahiapo ou les malades, les traversées en poti marara en plein mara'amu sont la seule option dont ils disposent. Rappelons d’autre part que le Maupiti Express, comme son nom ne l'indique pas, ne dessert plus Maupiti. L'île est ravitaillée par cargo seulement une fois par mois. Après un dernier vol Air Tahiti de rapatriement des élèves vendredi, la compagnie ne viendra donc plus. Une autre compagnie, Tahiti Air Charter, vient d’obtenir sa licence pour exploiter des vols réguliers entre Raiatea, Bora Bora et Maupiti. Elle proposera une solution alternative mais avec seulement huit places à bord, trois fois par semaines et à des tarifs supérieurs (30 000 francs aller-retour depuis Raiatea, 20 000 depuis Bora Bora).
 
L’accès à l’île de Maupiti n’aura cessé d’être tourmenté. Au temps où le tourisme s'y développait, Maupiti, victime de son succès, était difficile à rejoindre faute de places disponibles sur les vols… C'est devenu presque impossible.

Rédigé par Julie Barnac le Mercredi 24 Juin 2020 à 09:26 | Lu 2259 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Septembre 2020 - 21:01 Trois nouveaux morts du Covid-19 en Polynésie

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus