Tahiti Infos

​Marine Le Pen dévoile son programme pour la Polynésie


Tahiti, le 23 février 2023 – La candidate du Rassemblement National à la prochaine présidentielle, Marine Le Pen, a dévoilé cette semaine son programme électoral pour la Polynésie française. La candidate se dit favorable au maintien du statut d'autonomie, évoque le fait nucléaire, la transition écologique, la défiscalisation ou encore le pass vaccinal…
 
La candidate à l'élection présidentielle du Rassemblement National, Marine Le Pen, a présenté son programme électoral pour la Polynésie française intitulé "Respect, traditions et modernité pour la Polynésie française". La candidate souverainiste revient en 12 points sur les grandes mesures qui concerneraient particulièrement le fenua si elle accédait à la présidence de la République française.
 
En première position, la création d'un "grand ministère de l'Outre-mer" et "d'universités internationales de la mer", déjà présents dans le programme de 2017. Sur la question du statut de la Polynésie française, Marine Le Pen affirme cette fois-ci soutenir sans ambages le "respect du statut d'autonomie". Il y a cinq ans, la candidate soutenue à l'époque par Gaston Flosse s'était rangée à son idée de Pays associé mais en insistant sur le maintien de la Polynésie dans la France. Sur ce point du statut, la seule mention du programme 2022 est une précision : "le pouvoir d'achat est de compétence territoriale".
 
Trois points du programme concernent le nucléaire avec la "reconnaissance par l'État du fait nucléaire et ses retombées radioactives", "l'indemnisation des victimes des essais nucléaires" et le "remboursement des dépenses engagées par la CPS" pour les maladies radio-induites. Toujours sur la santé, le programme propose une "aide spécifique par la prise en charge d'un accompagnant des malades". Et enfin sur le désormais récurrent sujet de la vaccination, Marine Le Pen prévoit "la suppression du pass vaccinal" et la "défense des libertés individuelles".
 
Défiscalisation et transition écologique
 
La candidate RN évoque également le sujet de la défiscalisation et propose que la Direction des impôts et des contributions publiques (DICP) du Pays soit en charge d'étudier et de valider localement la défiscalisation nationale des projets industriels et de logements sociaux, avant leur envoi à Bercy pour agrément.
 
Le parti souverainiste entend aussi soutenir "la transition écologique" à travers notamment l'implantation de champs solaires destinés à la production énergétique et même l'évocation de l'Énergie thermique des mers, ou encore le développement du secteur primaire par une agriculture et un élevage 100% bio, avec à terme l'objectif "d'une autosuffisance alimentaire saine". Le financement de programmes d'études sur la montée des eaux est également annoncé.
 
À propos de la zone économique exclusive, dont il a beaucoup été question lors du récent One Ocean Summit à Brest, Marine Le Pen prévoit d'en développer les moyens de protection et de surveillance à travers un "réarmement de la marine nationale", "la surveillance des bateaux étrangers" et "la coopération avec les autres puissances maritimes du Pacifique". Enfin, la lutte contre les violences intrafamiliales et la délinquance fait partie des points d'attention relevés par Marine Le Pen au fenua. Et un dernier point du programme inclut : le combat contre "la maltraitance animale" au fenua.

Rédigé par Julie Barnac le Mercredi 23 Février 2022 à 11:54 | Lu 2502 fois