Tahiti Infos

​Mana Ito : Hitia'a accueille sa première cuve


Tahiti, le 15 décembre 2023 – Les trois cuves de stockage de la société Mana Ito d'Albert Moux ont commencé à être déchargées vendredi matin à Hitia'a. L'opération, une “prouesse technique”, devrait s'achever dimanche.
 
Dans le cadre de son projet de terminal gazier Mana Ito d'une capacité de 3 000 tonnes de stockage, l'homme d'affaires Albert Moux (également propriétaire de Tahiti Infos, NDLR) a assisté vendredi au déchargement de la première des trois cuves de 8 mètres de diamètre et 37 mètres de long à Hitia'a. Les deux autres cuves devraient être déchargées samedi et dimanche. À cette occasion, Albert Moux, qui a investi “quatre à cinq milliards” de francs dans ce projet, a salué un “aboutissement” après avoir passé plusieurs années à chercher un “terrain idéal” pour installer son terminal gazier. Rappelant notamment que la route de 350 mètres avait été aménagée, goudronnée et terrassée, l'homme d'affaires a salué le “travail remarquable” de l'ingénieur qui a géré le projet, Sébastien Millot : “Tout a été très bien fait et étudié au millimètre près, ce n'est pas évident de débarquer des cuves de 450 tonnes, c'est une prouesse technique”. “Ce projet n'est plus un rêve mais une réalité”, a conclu l'homme d'affaires.
 

Une préparation de plus de deux ans

Le directeur général du projet, Sébastien Millot, en compagnie d’Albert et Patrick Moux.
Le directeur général du projet, Sébastien Millot, en compagnie d’Albert et Patrick Moux.
Également présent à Hitia'a vendredi matin, Patrick Moux s'est dit heureux que son père, “ancien actionnaire de Polygaz”, ait “réalisé son rêve”, un “projet qu'il avait en tête depuis des années”. Le directeur général de Vodafone a évoqué l'importance de l'existence d'une concurrence sur le marché du gaz : “Comme avec la téléphonie mobile, il faut un bon concurrent dans le gaz. Il y a quand même des choses intéressantes à regarder au niveau tarifaire et j'invite les Polynésiens, et notamment les industries, à regarder leurs factures quand on va arriver. Ils vont voir un sacré changement.” Patrick Moux a également rappelé que “toutes les mesures nécessaires avaient été prises pour assurer la sécurité des habitants de Hitia'a”.
 
Tel que l'a ensuite expliqué le directeur général du projet, Sébastien Millot, lors du déchargement minutieux de la première cuve, “cela fait plus de deux ans que nous préparons cette opération de débarquement des trois cuves sur Hitia'a. C'est une opération que nous avons réalisée avec des partenaires – Geldof, Sarens et Aza France – et c'est l'aboutissement d'un travail d'équipe. Le procédé de débarquement est très cadré avec des procédures qui sont validées de tous et la fenêtre météo nous permet de travailler en sécurité. L'objectif est d'avoir des cuves déposées au fond de la vallée à la fin du week-end.” Interrogé sur la technicité d'une telle opération, Sébastien Millot a lui aussi évoqué une “prouesse technique car ce sont des charges de plus de 400 tonnes qu'il faut débarquer et faire rouler”. “Néanmoins, ce sont des opérations qui sont classiques dans le domaine de la manutention des charges lourdes, c’est-à-dire que les équipes avec lesquelles nous travaillons sont des spécialistes reconnus dans ce domaine et nous nous sommes réciproquement fait confiance dans ce projet.”
 
La mise en service du nouveau centre de stockage est prévue courant 2024.


Rédigé par Garance Colbert le Vendredi 15 Décembre 2023 à 14:55 | Lu 8567 fois