Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Le tourisme déjà en baisse avant l'arrivée du Covid-19



Tahiti, le 15 avril 2020 – Les chiffres du tourisme des mois de janvier et février ont été publiés par l'Institut de la Statistique de la Polynésie française (ISPF). D'habitude objets de communiqués réguliers, les statistiques font cette fois-ci état d'une nette baisse de la fréquentation touristique bien avant l'arrêt de la desserte aérienne et le confinement.
 
L'ISPF a mis en ligne les derniers chiffres du tourisme avec la fréquentation touristique durant les mois de janvier et février 2020. Bien avant l'arrêt des vols vers Papeete et les mesures de confinement, le tourisme polynésien connaissait un fléchissement, principalement dû à la réduction des escales de croisière.
 
Baisse de -7% en janvier et -7,5% en février
 
La baisse constatée en janvier serait selon l'ISPF à rapprocher principalement de l'absence d'un paquebot qui avait fréquenter les eaux polynésiennes en janvier 2019. L’hébergement terrestre est en effet parallèlement en hausse. Un seul bateau vous manque et tout est dépeuplé. Un constat qui montre l’extrême fragilité de l'industrie touristique. Le nombre de touristes en croisière intra-polynésienne et en plaisance a ainsi baissé de 45%.Compte tenu de l'arrêt total de l'activité à Bora Bora, il n'est pas acquis qu'à terme la commune souhaite toujours limiter à 1000 passagers par jour le nombre de croisiéristes à partir de 2022.Au total, selon l'ISPF, au mois de janvier 2020, la Polynésie française a accueilli 1 059 touristes visiteurs par rapport en janvier 2019, soit une baisse de -7,1%. La baisse de février 2020 est plus important. Avec 1 255 touristes en moins, elle est de -7,5%.
 
Europe, Amérique du Nord et Japon en forte baisse
 
La chute de la fréquentation touristique, avant l'arrêt de la desserte et le confinement, touche tous les grands marchés émetteurs. Le marché japonais accuse ainsi une baisse de -19,3% en janvier et -9,4% en février. Des chiffres bien inférieurs à la baisse globale du marché asiatique dans sa totalité qui s'écroule de -41,2% en février. Les américains ont également massivement déserté lefenuaavec -15,1% en janvier et -8% en février. Une chute de la fréquentation qui s'expliquerait en partie par le fait que les citoyens américains se déplacent moins les années d'élections présidentielles. Le marché européen n'est pas épargné avec -21,3% en février, du fait notamment de la réduction du nombre de touristes allemands (-5,6% en janvier et -42,2% en février) et du Royaume-Uni.
 
Le plus dur est à venir
 
Des baisses multiples qui ne sont pas compensées par les arrivées de métropole ou encore par les touristes d'Océanie venus en plus grand nombre. Les néo-zélandais avaient ainsi massivement décidé de profiter de leurs vacances d'été en Polynésie avec +24,8% en janvier et +26,3% en février par rapport à l'année dernière.

Si les chiffres de la fréquentation touristique peuvent paraître mauvais, ils sont cependant proches de ceux qu'a connu la Polynésie sur la même période en 2017 et 2018. Ils seront de toute façon supérieurs à ceux prévus pour les mois à venir. L'arrêt de la desserte et la fermeture des établissements d'hébergement devraient les ramener, comme tout le monde s'y attend, à zéro.
 

Rédigé par Sébastien Petit le Dimanche 19 Avril 2020 à 22:24 | Lu 3280 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus