Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Le serial cambrioleur des écoles condamné à 6 mois ferme



Tahiti, le 11 août 2020 - Un jeune homme de 20 ans, déjà détenu pour d’autres faits, a été présenté devant le tribunal correctionnel de Papeete mardi pour répondre d’une longue et ancienne série frénétique de vols commis dans des écoles de Taravao en 2018. Déjà condamné à 15 reprises, le multirécidiviste a cette fois écopé de six mois de prison ferme. 
 
Ordinateurs, enceintes musicales, jeux de société, tablettes achetées par une institutrice sur ses fonds propres, gôuters et fournitures destinés à des élèves de maternelle : le prévenu de 20 ans jugé par le tribunal correctionnel mardi avait procédé, entre le 2 mars et le 22 mai 2018, à de véritables cambriolages en série dans des écoles primaires et à l’institut médico-éducatif situés à Taravao et ce, alors que ces établissements étaient fermés. À une reprise, il avait également dégradé le matériel de l’une des écoles en jetant de la peinture sur des tables et en urinant sur le sol et sur un fauteuil. Les investigations menées lors de l’enquête avaient permis d’établir qu’il avait revendu une grande partie du matériel volé. Après avoir dérobé dix tablettes achetées par une institutrice à hauteur de 200 000 Fcfp, il avait revendu chaque tablette entre 3000 et 10 000 Fcfp. Lors de ces faits, il était accompagné de jeunes hommes mineurs qui ont déjà été jugés par le tribunal pour enfants. 
 

Nonchalance

Présenté devant le tribunal correctionnel mardi pour s’expliquer sur les six vols et le fait de dégradation qui lui étaient reprochés, le jeune prévenu a comparu au côté de l’un de ses amis qui était juste poursuivi pour avoir acheté une tablette qu’il savait volée. À la barre, le principal mis en cause a de nouveau reconnu les faits en ayant cependant beaucoup de mal à les expliquer. Face aux questions des magistrats, le multirécidiviste s’est montré nonchalant en indiquant qu’il avait ciblé ces écoles car elles se trouvaient « pas loin » de son quartier et qu’il avait aperçu des tablettes en « passant devant » ces établissements éducatifs. Détenu depuis la fin de l’année 2019 dans le cadre d’une autre affaire, le prévenu sera libérable en janvier 2021.
 
En l’absence de parties civiles, le procureur de la République a succédé au président du tribunal pour requérir un an de prison dont six mois avec sursis ainsi que 105 heures de Travail d’intérêt général (TIG) à l’encontre du jeune prévenu. Il a affirmé que le jeune homme n’était plus un « primodélinquant » et qu’il n’apportait « aucun respect ou crédit à l’institution judiciaire ». Il a conclu son propos en rappelant au prévenu, qu’en raison de sa
« cupidité », « des multitudes d’élèves n’avaient pas eu accès à des supports qui leur étaient destinés ». 
 
Après en avoir délibéré, le tribunal a condamné le multirécidiviste à six mois de prison ferme. Son co-prévenu a quant à lui écopé d’une amende de 30 000 Fcfp. 

Rédigé par Garance Colbert le Mardi 11 Août 2020 à 18:12 | Lu 1127 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus