Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Le lagon de Bora Bora sous haute surveillance



Une fois par mois, le Criobe présente une conférence dans le cadre des Mercredis du savoir et du programme Bora-Biodiv.
Une fois par mois, le Criobe présente une conférence dans le cadre des Mercredis du savoir et du programme Bora-Biodiv.
Bora Bora, le 20 mai 2021 - Dans le cadre des Mercredis du savoir, le Criobe était à Bora Bora cette semaine. Lors de la conférence intitulée Un lagon sous haute surveillance, il a été question de prolifération d'algues, d'aménagement du littoral, de nuisances sonores sous-marines ou encore du lien entre religion et protection de l'environnement. 
 
Le Centre de recherches insulaires et observatoire de l’environnement (Criobe), était à Bora Bora cette semaine dans le cadre des Mercredis du savoir, son programme de conférences mensuelles Bora-Biodiv. Celle-ci, intitulée Un lagon sous haute surveillance établissait un état des lieux de la biodiversité, de la qualité de l’eau et des problèmes du lagon de Bora Bora. Elle était animée par le professeur David Lecchini, directeur adjoint du Criobe, et quatre étudiants en Master qui ont présenté les résultats de leurs études respectives.
 
Prolifération d'algues et...d'habitations 

Hugo Bischoff a sensibilisé le public sur la prolifération des macroalgues à Bora Bora, notamment l’algue brune, indispensable mais néfaste en grande quantité, qui commence à envahir le lagon. Un phénomène dû, entre autres, à l’affaiblissement de la population des poissons herbivores, lié à la surpêche et à la pollution.
 
Emma Gairin a quant à elle fait un bilan de l’aménagement du littoral de l'île depuis 1950 et a souligné le déséquilibre entre aménagement urbain et aménagement environnemental écologique. Elle a insisté sur l'érosion et surtout sur le rôle du remblai, largement pratiqué à Bora Bora, qui détruit le récif et la mangrove, preuves à l'appui avec des photographies prises régulièrement depuis près de 70 ans qui montrent combien les habitations se sont emparées du littoral.
 
Nuisances sonores dans le monde du silence

C'était ensuite au tour de Lana Minier de parler des nuisances sonores dans le monde du silence. “Le lagon de Bora Bora est en proie à une activité acoustique que l’on ne soupçonne pas” explique-t-elle. Beaucoup de poissons, crustacés et mollusques communiquent entre eux par le biais de sons émis pour s’orienter, s’accoupler ou encore rechercher une proie. L’activité humaine notamment lors des activités nautiques vient perturber cette communication sonore et gêne l’équilibre du lagon, en particulier la reproduction.
 
Enfin, Tamatoa Tepuhiarii a souhaité démontrer que la religion avait son mot à dire en termes de cause environnementale. Le jeune étudiant s'est intéressé à “l’hypothèse d’une existence des relations à l’environnement d’une Église chrétienne, influente et historique en Polynésie française.” Il a notamment soulevé la question épineuse d’une religion considérée comme facteur de pression ou comme facteur de régulation environnementale.

Le minutieux travail de ces étudiants, soutenus et dirigés par David Lecchini, a permis d’attirer l’attention de l’auditoire, composé des élus de la mairie, des professionnels du tourisme et d’habitants de l'île, sur l’importance de ces phénomènes et de leur influence sur l’avenir de la Perle du Pacifique.
 


Rédigé par Nij le Jeudi 20 Mai 2021 à 16:33 | Lu 1226 fois





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Octobre 2021 - 20:02 Des histoires de "boards" par HTJ

Dimanche 17 Octobre 2021 - 19:08 ​A Hao, les permis de construire toujours valables

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus | Divers