Tahiti Infos

​Le démontage du Lagoonarium démonté par le Pays


Tahiti, le 9 septembre 2021 – L'ancien Lagoonarium de Moorea, qui aurait dû être démonté en mai dernier suite à une décision de justice, est toujours présent à l'état de ruine. Le ministère de Grands travaux n'a pas manqué de relever la situation dans un communiqué jeudi.
 
Alors que les anciens responsables du Lagoonarium de Moorea ont été condamnés cette semaine pour la morsure de requin d'un jeune garçon de neuf ans en 2019, le ministère des Grands travaux s'est fendu jeudi d'un communiqué indiquant que le site dit de l'ex-Lagoonarium de Moorea, implanté sur le domaine public maritime à l’est du Motu Ahi à Afareaitu, présentait des "risques physiques et sanitaires du fait de l’équilibre précaire des constructions partiellement démolies par les anciens occupants qui ont également laissé, à l’abandon, sur le terrain des déchets potentiellement dangereux pour les éventuels visiteurs". Le communiqué joint une photo très parlante sur l'état de délabrement du motu et ajoute qu'une opération de nettoyage sera effectuée "prochainement" par les services de l’Équipement et déconseille "fortement" à la population de Moorea de se rendre sur le motu. En période de confinement, la recommandation faisait déjà peu de doutes…
 
Remise en état… de délabrement
 
Pourtant, en mai dernier, suite à une mise en demeure du Pays, les employés du Lagoonarium de Moorea avaient bien entamé le démontage de la structure. La mise en demeure précisant l'obligation de remettre les lieux en état. Une décision prise par le ministère des Grands travaux 13 ans après le jugement du tribunal administratif intervenu en 2008 et imposant aux occupants du motu de libérer les lieux.
 
Interrogé lors de ce "démontage", l'un des responsables du site, Matahi Pambrun, se disait "surpris et triste" par la décision. "Je pense que ces politiques n'ont pas toujours conscience du courage qu'il faut pour monter une entreprise. Cela demande beaucoup de courage, de sacrifices". Espérons que courage et sacrifices n'ont pas simplement fait défaut lorsqu'il s'est agi de démonter ladite entreprise…
 

Rédigé par Pierre Daumont le Jeudi 9 Septembre 2021 à 21:10 | Lu 3457 fois