Tahiti Infos

​Le Pays condamné pour 11,3 millions de Fcfp de crevettes perdues


Tahiti, le 9 février 2022 – Le tribunal administratif a condamné la Polynésie française à indemniser la société d'aquaculture de Opunohu à 11,3 millions de Fcfp, pour sa responsabilité dans l'inondation des bassins de crevettes lors des fortes pluies de 2020.
 
Le tribunal administratif de Papeete a finalement condamné mardi le Pays à indemniser la société d'aquaculture de Opunohu à hauteur de 11,3 millions de Fcfp, pour sa responsabilité dans l'inondation des bassins de crevettes d'élevage lors des fortes pluies qui s'étaient abattues sur Moorea en février 2020. À l'origine de cette affaire peu banale, la Direction de l'équipement avait confié à l'entreprise de travaux publics JL Polynésie l’opération de démolition et reconstruction du pont de Opunohu. Pour ces travaux, l'entreprise avait été amenée à mettre en place un pont provisoire pour maintenir la circulation, mais qui avait eu pour conséquences de rétrécir le passage de l’eau de la rivière vers la mer.
 
Or, le jour du sinistre, le rétrécissement en question n'a pas vraiment supporté le fort débit de la rivière qui est rapidement sortie de son – petit – lit, pour venir inonder les parcelles proches exploitées par la société d’aquaculture. Les onze bassins de la société ont ainsi débordé et les crevettes se sont retrouvées rejetées… à la mer. Le Pays a bien tenté de faire valoir le cas de force majeur, le classement en zone inondable, mais le tribunal a tout de même constaté la responsabilité des travaux de la Direction de l'équipement dans l'inondation. Et donc la responsabilité du Pays dans la perte de la société d'aquaculture…
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Mercredi 9 Février 2022 à 19:12 | Lu 4241 fois