Tahiti Infos

​Le Paul Gauguin dérouté pour retrouver un poti marara en panne


Tahiti, le 8 mars 2022 – Parti sans moyens de communication et de localisation, un poti marara en panne d'essence entre Taha'a et Bora Bora a été secouru par le JRCC Tahiti dans la nuit de dimanche à lundi. Le Paul Gauguin a été dérouté pour repérer l'embarcation et une vedette communale de Bora Bora s'est chargée de remorquer le navire.
 
L'incident survenu en mer ce week-end entre Taha'a et Bora Bora aurait pu être plus lourd de conséquence, soulignait mardi le haut-commissariat. Dans la nuit de dimanche à lundi, le centre de secours en mer du JRCC Tahiti a coordonné le sauvetage d'un poti marara en avarie en haute mer. Parti sans radio VHF, ni GPS ou moyen de localisation, sans aucun matériel réglementaire de signalisation pyrotechnique ni balise de détresse, l'embarcation n'avait à son bord qu'un téléphone portable peu chargé, soulignent les services de l'État au fenua.
 
Avisé à 19 heures par la police municipale, le JRCC a mené une "longue enquête" auprès du propriétaire du poti marara et de sa famille, des gendarmes, des pompiers et policiers municipaux des deux îles et Bora Bora et Taha'a pour réussir à localiser "avec une relative précision" l'embarcation de sept mètres en dérive avec deux personnes à son bord. Une vedette communale de Bora Bora a été engagée par la commune, puis le navire de croisière "Paul Gauguin" a été dérouté à 20 heures pour repérer plus précisément l’embarcation, alors située à moins d’un kilomètre du récif de Taha’a.
 
Les deux naufragés, sains et saufs, ont ensuite été pris en charge. Leur poti marara, en panne de carburant, a été remorqué à 21h30 jusqu’à Bora Bora par la vedette communale. Une intervention qui "a privé l'île de Bora Bora d’un des moyens de sauvetage jusqu’à 1h20 du matin", insiste le haut-commissariat, qui rappelle qu'il est impératif de s'assurer du respect des règles de sécurité élémentaires avant de prendre la mer.
 

le Mardi 8 Mars 2022 à 08:50 | Lu 2245 fois