Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


​Le Bloody Mary's veut s'agrandir



Bora Bora, le 25 janvier 2021 – Alors que la justice s'est invitée dans la lutte pour l'agrandissement de grands hôtels de l'île que sont le St. Regis et le Four Seasons, le Bloody Mary's, plus discrètement, va entamer ses travaux d'agrandissement sur le lagon. Le collectif A Paruru E A Here Ia Bora Bora, attentif aux conséquences environnementales, n'a rien trouvé à y redire pour l'instant.
 
Mardi dernier, le collectif A Paruru E A Here Ia Bora Bora a été reçu par Julien Bressolles, le directeur général du restaurant / bar Bloody Mary's, afin d'avoir des éclaircissements sur le projet d'agrandissement de l'établissement. À l'issue de cette rencontre, le collectif s'est dit rassuré mais déclare rester sur ses gardes et veillera aux engagements du directeur.

L'un des principaux points abordés a porté sur la construction d'une route de contournement qui ralliera le Bloody Mary's à l'hôtel Bora Bora, fermé depuis des années. Ces deux établissements historiques ne seraient plus directement dépendants de la route de ceinture, qui coupe d'ailleurs le dernier en deux. Les propriétaires des parcelles concernées par la construction de cette nouvelle voie auraient en effet donné leur accord. Ce problème de route de ceinture très saturée par la circulation se pose à d'autres établissements comme le Maitai Porinetia, le Royal ou encore le Sofitel. Une solution devra bien être apportée un jour.

 

Évaluer l’état de santé des coraux et réfléchir à leur "mieux-être"

L'autre principal point abordé a bien évidemment concerné l'impact environnemental de nouveaux bungalows sur le lagon. Julien Bressolles s'est voulu très rassurant quant au projet de transformation du restaurant actuel en hôtel : "Il serait faux de dire que la construction de l’hôtel n’aura pas d’impact environnemental sur le lagon, chaque construction a toujours un impact sur lui. Cependant entre le projet initial et ce qui a été présenté récemment, les risques sont moins importants.En effet, les constructions de bungalows en hauteur ne sont plus d’actualité, en d’autres termes la problématique de déversement d’eau de pluie dans le lagon et d’installation de caniveau et le risque de mortalité sur les coraux n’a plus lieu d’être. Devant le site, une partie des colonies de coraux est déjà en mauvais état ; nous souhaitons les faire revivre et pour cela nous avons fait appel à des spécialistes et des scientifiques. Il s’agit d’évaluer l’état de santé des coraux et de réfléchir à leur "mieux-être". Les bureaux d’études sélectionnés sont d’ici car une de nos priorités est aussi de recruter localement. Ces études d’impact ont représenté un coût important pour la société et pour la réalisation du projet, mais ces étapes sont nécessaires et primordiales car notre objectif est aussi d’ouvrir un 'éco-hôtel'."

Le projet d'agrandissement

Pour ce projet de 53 bungalows, le directeur général du Bloody Mary's a pris six engagements devant le collectif : 

1- Faire revivre plusieurs milliers de coraux ;  
2- Recruter localement (et faire des conventions scolaires avec le lycée) ; 
3- Utiliser les pandanus de l'île pour toutes les constructions ;
4- Acheter le poisson des pêcheurs en leur laissant l’accès à la pêche dans la zone (en respectant bien sûr les limites) ;
5- Créer un espace artisanal gratuit pour les artisans ;
6- Mettre en place un musée dédié aux monuments de la guerre. Un canon et une jeep militaire y seront exposés. Une convention est en cours avec un comité.

Rédigé par S. Estall le Lundi 25 Janvier 2021 à 10:01 | Lu 2825 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus