Tahiti Infos

​La vaccination en stagnation


Tahiti, le 20 octobre 2021 – Un tassement du nombre de primo-injections est constaté depuis quatre semaines sur le front de la vaccination anti-Covid. Une situation en partie liée à la récente vague épidémique, mais la Direction de la santé planche sur une stratégie de communication pour convaincre les plus réticents.
 
On est loin des statistiques vaccinales enregistrées début août, alors que la vague épidémique du variant Delta. Durant la semaine du 2 août, un peu plus de 15 000 Polynésiens s’étaient fait vacciner, dont les deux-tiers pour une primo-injection. La cadence s’était à peu près maintenue pendant cinq semaines, avec un pic enregistré durant la semaine du 23 août, et près de 20 000 injections anti-Covid administrées au fenua, dont la moitié en première dose.

Depuis, début septembre le nombre de vaccinations hebdomadaires est en repli constant. On dénombre autour de 1 000 primo-injections hebdomadaires depuis quatre semaines, dont 976 la semaine dernière. “Nous sommes actuellement dans un creux”, a reconnu mercredi le docteur Daniel Ponia, en charge de la campagne de vaccination anti-Covid en Polynésie française. Selon lui, ce tassement est lié à la part importante de la population non vaccinée qui a été touchée durant la vague épidémique de Delta, en juillet, août et septembre. Des personnes pour qui il est recommandé d’attendre deux mois avant de recevoir la première dose de vaccin. “Ils commencent à se présenter dans les vaccinodromes”, constate Daniel Ponia. Et “nous sommes aussi conscients qu’il y a certains Polynésiens qui, pour une raison ou une autre, sont opposés au vaccin”. Des Polynésiens qu’il va falloir convaincre et pour lesquels “nous réfléchissons actuellement à une stratégie de communication” a annoncé le responsable.

​53,6% de vaccinés en Polynésie

Reste que depuis le 18 janvier dernier, 263 724 doses ont été administrées en Polynésie. On compte aujourd’hui 53,6% de la population totale ayant reçu un schéma vaccinal complet, dont 65,1% des 12 ans et plus, 68,5% des 18 ans et plus et 91,7% des 60 ans et plus. A ce jour, 56,4% des Polynésiens ont au moins reçu une dose de vaccin.

Un appel a de nouveau été lancé aux volontaires, mercredi, pour les inviter à se présenter dans les vaccinodromes en profitant de l’accalmie sur le front épidémique. Deux centres de vaccination sont ouverts à Papeete ce samedi, de 8 à 16 heures sous le chapiteau de la présidence et à l’institut Mathilde Frébault de 7h30 à midi, tandis qu’une opération itinérante est organisée à Papara, quartier Otsenacek de 8h à midi.

Pour l’instant, le taux d’incidence mesuré sur l’ensemble de la collectivité est 24 pour 100 000. Il est inférieur à 100 dans les archipels, sauf aux Australes où des clusters familiaux “maîtrisés” provoquent un taux d’incidence mesuré à 144 la semaine dernière. La collectivité demeure au niveau 2 d’alerte épidémique. Le coronavirus n’y est plus en circulation globale, mais des clusters apparaissent encore.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mercredi 20 Octobre 2021 à 19:45 | Lu 1317 fois