Tahiti Infos

​La revendication des terres à Mangareva passera par un juge forain


Rikitea, le 26 octobre 2021 – La visite ce mercredi d'un juge forain est très attendue par une population peu habituée aux rouages administratifs et qui s'appuie pour l'instant sur l’association Togoi’iti Mangareva qui l'aide à revendiquer ses terres.
 
La visite du juge forain qui a eu lieu l’année dernière a provoqué l’éveil de la population mangarevienne qui depuis, s’attèle à la constitution de requêtes. Le but étant de récupérer les terres et de faire révoquer le classement de celles-ci en “Polynésie française par défaut” et enfin d’en faire le partage.

Un besoin urgent de formation


L’association Togo’iti Mangareva a pu informer et former une vingtaine de familles mangareviennes. Pour Lolanie et Aimée, fondatrices de l’association, la population manque d’informations et surtout de formations car elle se perd et se lance dans des actions pas forcément nécessaires. La plupart se démotivent et perdent du temps, de l’énergie, et de l’argent.
Selon les présidentes, l’une des principales difficultés constatées est le manque d’accès aux informations pour les personnes des îles : “Lorsque l’on veut avoir accès à des anciens documents nous devons passer par un notaire sur Tahiti et payer parfois pour rien…Nous aimerions si possible avoir accès à la liste complète à la gendarmerie de l’île pour s’assurer de l’existence des papiers avant de passer chez le notaire. Aujourd’hui la population est bloquée car si tu veux faire venir un géomètre sur ton terrain tu dois être en règle et pour être en règle tu dois être propriétaire. Pour être propriétaire tu dois faire enlever la mention “Polynésie française par défaut”.
 
L’arrivée du juge la semaine prochaine est donc bienvenue et très attendue par la population qui espère un avancement rapide des dossiers.

Rédigé par Shana Boosie-Mu le Lundi 25 Octobre 2021 à 15:25 | Lu 919 fois