Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


​La probité, "une question de point de vue" pour le député Brotherson



Tahiti, le 18 mai 2021 - Lors de son intervention au colloque sur l’efficacité des dispositifs de lutte contre les atteintes à la probité, le député Moetai Brotherson a insisté mardi sur une nécessaire lecture culturelle et historique des manquements observés au fenua. 

Népotisme, corrupteur, concussion, clientélisme : vous aurez beau chercher, vous ne les trouverez pas dans le vocabulaire tahitien ces mots. Peut-être dans une prochaine édition du dictionnaire du Fare vana’a ? Mais pour l’instant…” Comme l’a exposé le député Moetai Brotherson, mardi à l’université lors du colloque sur l’efficacité des dispositifs de lutte contre les atteintes à la probité, les dérives du pouvoir constatées en Polynésie méritent parfois d’être analysées à l’aune de l’héritage culturel de leurs auteurs. “Tout est une question de point de vue”, estime-t-il. “Evidemment, on peut se réfugier derrière le texte de la loi. Mais si l’esprit de la loi n’est pas conforme à l’esprit d’un peuple, il ne faut pas s’étonner qu’il y ait des discordances”. Le parlementaire indépendantiste se garde de vouloir “excuser ou dédouaner les atteintes à la probité”. Mais il explique souhaiter apporter des éléments de compréhension dans le hors champ du juridique : “Si on se borne à faire du juridisme, on occulte le fond des choses. Il y a des éléments d’histoire, de culture, importants à prendre en compte. Des concepts qui n’existaient pas avant l’arrivée des Européens. La résultante est la société dans laquelle on vit aujourd’hui.
Une considération socio-culturelle devant laquelle Charles Duchaine, le directeur de l’Agence française anticorruption s’est cependant montré dubitatif, lors des débats de la table ronde qui devait clôturer cette deuxième et dernière journée du colloque sur les atteintes à la probité : “Je ne peux pas croire qu’un élu local n’a pas conscience du caractère illégal des demandes qui peuvent lui être adressées.” 

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mardi 18 Mai 2021 à 19:37 | Lu 1806 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Juin 2021 - 16:34 Pacif’ink, l’impression zéro déchet

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus