Tahiti Infos

​La dialyse désormais possible à Bora Bora


Le premier centre de dialyse de Bora Bora a accueilli ses premiers patients lundi.
Le premier centre de dialyse de Bora Bora a accueilli ses premiers patients lundi.
Bora Bora, le 22 septembre 2021 – À Bora Bora, les personnes dialysées sont soulagées, le premier centre spécialisé vient d’être inauguré dans la baie de Povai. Ils n'auront plus besoin de quitter l'île pour effectuer leurs soins. Le centre a pu accueillir ses premiers patients dès lundi.
 
La Perle du Pacifique peut être fière de la création du tout premier centre de dialyse de l'île. Le projet a vu le jour en 2019 pour être achevé en 2021. La crise sanitaire a ralenti l’avancée des travaux mais Teraia Haapii, le technicien du centre, explique que depuis lundi, les patients atteints d’insuffisance rénale peuvent se faire soigner dans ces nouveaux locaux médicaux. Teraia est sur le qui-vive et en constante observation du matériel car celui-ci ne doit pas tomber en panne. Un groupe électrogène est prévu pour prendre le relais en cas de coupure de courant.
 
Originaire de Raiatea, ce professionnel de la santé est parti en métropole l’an dernier afin d’être formé à ce nouveau métier. “Trois patients viennent trois fois par semaine dans cette unité d’auto- dialyse (UAD)”, explique-t-il avant de rajouter, “ils nécessitent tout de même une surveillance par une infirmière, même s’ils ont été formés.” Teraia n’est donc pas seul dans ce centre. Une infirmière, bientôt secondée dans un mois par une nouvelle recrue, est sur place pour aider les patients et préparer leur matériel.

Teraia Haapii, le technicien du centre a été formé en métropole.
Teraia Haapii, le technicien du centre a été formé en métropole.
La dialyse dure environ quatre heures, voire cinq en fonction du poids de la personne. C’est une hémodialyse, c'est-à-dire une action visant à extraire le sang du patient pour le filtrer dans une machine. Un osmoseur, placé dans une pièce voisine, rend l’eau tellement pure, qu’elle peut être considérée comme un médicament et nettoyer le sang (aidée d’autres substances) qui peut alors être restituée, libérée de toutes ses toxines. La seconde méthode dite péritonéale, concerne les malades greffés, mais elle n’est pratiquée qu’à Tahiti.
 
Soulagement
 
Bruno, habitant de Bora Bora, a été obligé de partir habiter à Tahiti pour se faire dialyser (les trajets sont pris en charge à 100% par la CPS). Il ne revient que rarement à Bora Bora, le week-end. Aujourd’hui, il se dit soulagé de l’ouverture du centre. Teraia précise que la communication sur l'ouverture du centre démarre et se diffuse progressivement sur l’île. Au total, seize dialysés pourront être pris en charge dans cette unité. D’autres patients vont vraisemblablement bientôt venir se faire soigner, même si, déclare-t-il, “certains doivent quand même partir à Tahiti pour leur dialyse car les pathologies sont parfois trop importantes pour être gérées à Bora.”
 
C’est la société Dial’Isis qui a réalisé ce projet sur Bora Bora. Dial’Isis est un professionnel de la dialyse et possède deux autres centres au fenua. Le matériel arrive de métropole, fourni par la société Fresenius, une entreprise allemande spécialisée dans les soins de santé. Les déchets traités sont stockés dans un lieu isolé dans le centre, puis envoyés à Tahiti pour être éliminés.

Rédigé par Nij le Jeudi 23 Septembre 2021 à 10:41 | Lu 1146 fois