Tahiti Infos

​La Direction de la construction et de l’aménagement se motive


Le rôle de la DCA, officiellement créée le 1er janvier est, dans un premier temps, de mobiliser ses agents sur un objectif commun, celui de faciliter les procédures d’instruction et d’améliorer l’accueil des administrés.
Le rôle de la DCA, officiellement créée le 1er janvier est, dans un premier temps, de mobiliser ses agents sur un objectif commun, celui de faciliter les procédures d’instruction et d’améliorer l’accueil des administrés.
Tahiti, le 28 janvier 2021 - Officiellement créée le 1er janvier dernier de l’union des services en charge de l’urbanisme et de l’hygiène de la construction, la Direction de la construction et de l’aménagement réunit ses 70 agents pour un séminaire de lancement, jeudi et vendredi. L’objectif : fluidifier le service rendu aux usagers.
 
"Plus d’efficacité", a résumé Jean-Christophe Bouissou, jeudi, en marge du séminaire de lancement de la toute nouvelle Direction de la construction et de l’aménagement (DCA). Pour l’instruction et la délivrance des permis de construire, de terrasser, de lotir, d’aménager, c’est la mission de ce tout nouveau service administratif. Et dans ce contexte, la question de performance s’est naturellement trouvée au cœur du colloque organisé jeudi à Pirae, en présence des 70 agents de ce service doté de compétences en matière de construction, d’urbanisme et d’aménagement. Un séminaire prévu pour se dérouler sur une journée et demi et dont l’enjeu est de clarifier pour tous la feuille de route de cette nouvelle administration. Officiellement créée le 1er janvier dernier de l’union des services en charge de l’urbanisme et de l’hygiène de la construction, l’enjeu opérationnel de la DCA est, dans un premier temps, de mobiliser ses agents sur un objectif commun, celui de faciliter les procédures d’instruction et d’améliorer l’accueil des administrés.
 
Le ministre du Logement a donc ouvert, jeudi, ce séminaire en posant les objectifs stratégiques attendus : simplifier et faciliter les démarches. Dans l’immédiat, il s’agit d’accueillir les usagers dans de meilleures conditions, de fluidifier l’ensemble des procédures pour la construction et de faciliter les démarches administratives pour les nouveaux investisseurs en Polynésie.
 
Dématérialisation des procédures
 
Concrètement, la DCA ambitionne déjà de booster en 2021 le nombre d’autorisations de construire. Un objectif dont Jean-Christophe Bouissou a esquissé le cadre en ouverture de séminaire. En 2017, 2 500 permis de construire ont été délivrés, 2 650 en 2019 et 2 400 l’année dernière, "malgré la crise sanitaire". Cette année, il faudra faire mieux. "Si on doit maintenir une activité soutenue demain, dans les domaines économiques phares que sont la construction de logements, de bâtiments, ça commence aujourd’hui par notre capacité à nous adapter et à faciliter l’ensemble des démarches", a justifié le ministre.
 
Matériellement, la DCA se présente comme un guichet unique, avec des antennes à Papeete, dans les locaux de l’ancien service de l’urbanisme, à Taravao, à Uturoa, Raiatea, aux îles Sous-le-Vent, à Mataura à Tubuai aux Australes et aux Marquises à Taiohae, sur l’île de Nuku Hiva. "Un guichet unique dans le sens où il y a rassemblement des missions Urbanisme et Hygiène dans l’instruction des permis de construire", insiste Bernard Amigues, chef de service à la DCA. "Mais au-delà de l’appellation, il y a un gros travail d’amélioration des accueils physique et numérique des usagers. Nous avons prévu de faire un important effort en 2021 sur la dématérialisation des procédures d’instruction des permis de construire." Un travail qui doit permettre aux usagers qui le souhaitent, dès le 1er janvier 2022, de déposer leurs demandes et dossiers par le biais d’une plateforme avec interface sur internet.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 28 Janvier 2021 à 18:39 | Lu 1325 fois