Tahiti Infos

​La Air Tahiti Rairoa Horue 2024 démarre lundi à Rangiroa


Tahiti, le 12 février 2024 - C’est la 3e édition de cette compétition sur la droite tubulaire d'Avatoru, à Rangiroa. Cette compétition de surf locale devrait se tenir du 19 au 24 février avec cette fois six catégories de compétiteurs et compétitrices. Du beau spectacle en prévision, pour combler l’absence de l’édition 2024 de la Rangiroa Pro.
 
Le spectacle est assuré sur cet atoll des Tuamotu, malgré l’absence de la célèbre compétition de surf Rangiroa Pro en 2024. Car la Air Tahiti Rairoa Horue, elle, est bien au programme. Chère dans le cœur des surfeurs de Rangiroa, “c’est avec beaucoup de fierté qu’on perpétue cet événement local, pour mettre en avant les jeunes”, déclare Max Wasna, président de la Fédération Tahitienne de surf.
Née d’une volonté de faire perdurer l’activité surf sur Rangiroa, et ce même quand la Rangiroa Pro (compétition professionnelle du WQS) n’a pas lieu, la Air Tahiti Rairoa Horue s’apprête à connaître sa 3e édition sur les vagues de l’atoll. Elle se tiendra donc sur cinq jours, du 19 au 24 février. On y attend des pointures de la discipline comme Mihimana Braye ou encore Aelan Vaast, mais aussi quelques nouveautés qui devraient ravir participants et spectateurs : l’ouverture des nouvelles catégories Junior, ainsi que la nouvelle catégorie féminine du bodyboard.

Les jeunes à l’honneur

C’est une nouvelle qui va en motiver plus d’un. Pour la 3e édition de cette compétition, les nouvelles catégories Junior garçons et filles font leur apparition. Grâce à la tenue de l’événement pendant les vacances scolaires, les jeunes de 15 à 18 ans vont pouvoir à leur tour mesurer leur technique sur les vagues de ce spot à la renommée internationale.

Cette nouvelle a aussi motivé les jeunes de la catégorie Minimes (13-14 ans), qui devront encore patienter quelques années avant de tenter leur chance sur les vagues. “Ma fille a tellement hâte de participer à cette compétition, mais elle doit encore attendre un an”, glisse une mère présente à la conférence de presse. Et pour cause, le règlement de la fédération interdit l’inscription de tous pratiquants en dessous de 15 ans pour des raisons de sécurité.

La sécurité sur place

“Avatoru, c’est une vague de récif qui est assez dangereuse. Elle n’est pas à la portée de tout le monde”, explique Sarah Lienard-Pahape, membre de la Fédération de surf tahitienne. Elle annonce d’ailleurs la présence de médecins, pompiers et de deux water patrols pour garantir la sécurité des athlètes durant l’événement. Un de ces secouristes a 18 ans, une manière de “montrer aux jeunes tous les métiers qu’il est possible d’exercer dans le surf”, selon le président de la Fédération de surf, comme la sécurité, l’organisation ou encore le jugement.

Malgré les conditions météorologiques qui n’ont pas facilité la tâche de la Fédération, tous les préparatifs devraient être bouclés en fin de semaine. La cérémonie d’ouverture aura lieu le dimanche 18 février à partir de 16 heures, devant le spot. Selon la Fédération de surf tahitienne, ce sont plus de 100 personnes (athlètes, accompagnateurs, staff et médias) qui sont attendues sur place.

Rédigé par Tom Larcher le Lundi 12 Février 2024 à 18:56 | Lu 1455 fois