Tahiti Infos

​L'obligation vaccinale de retour à l'assemblée


Tahiti, le 4 novembre 2021 – L'assemblée a voté jeudi à 44 voix pour, 10 abstentions et 3 contre le report au 23 décembre de l'entrée en application de la loi sur l'obligation vaccinale pour certaines catégories de personnes au fenua.
 
La loi du Pays sur l'obligation vaccinale pour certaines catégories de personnes en Polynésie française est revenue jeudi à l'ordre du jour de l'assemblée. Comme annoncé par le président du Pays le mois dernier, il s'agissait uniquement de voter le report de l'entrée en vigueur de l'amende administrative de 175 000 Fcfp en cas de non respect de l'obligation de deux mois supplémentaires. Mais l'occasion a surtout été bonne pour les élus de relancer un débat toujours très clivant…
 
Au Tavini, les deux postures s'opposent toujours avec Eliane Tevahitua et Minarii Galenon qui ont voté en faveur du texte, insistant tout de même sur la nécessité de "diminuer cette sanction très lourde". Tandis que le reste du groupe, Tony Géros et Richard Tuheiava en tête, restent fermement opposés au principe de l'obligation vaccinale. Au Tahoera'a, Vaitea Legayic a réaffirmé que son groupe voterait en faveur du texte mais en demandant également à revoir le montant d'une sanction "qui dépasse le Smig". Et chez les non-inscrit du A Here, Nicole Sanquer et Félix Tokoragi ont également réexpliqué leur opposition au texte. "Il n'y a pas besoin d'obligation pour que les gens se fassent vacciner", a défendu le tavana de Makemo assurant que "92% de (sa) commune est vaccinée sans avoir eu recours à l'obligation de la vaccination".
 
Edouard Fritch, de son côté, a insisté sur le risque d'une prochaine vague, estimant "égoïste" les propos des élus vaccinés mais ne souhaitant pas "protéger" leur population. "La liberté individuelle s'arrête là où commence l'intérêt général", a défendu le président. La majorité a évidemment voté en faveur du texte, Gaston Tong Sang compris. Mais il ne fallait surtout pas demander d'explication de vote au président Tapura de l'assemblée pourtant opposé à la vaccination. Il avait "un rendez-vous très pressé".
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Jeudi 4 Novembre 2021 à 20:13 | Lu 1413 fois