Tahiti Infos

​L'inéligibilité de Coco Deane confirmée en appel


Tahiti, le 12 novembre 2020 – L'ancien premier adjoint de Arue, Jacques dit "Coco" Deane, a vu sa peine confirmée jeudi en appel pour le harcèlement sexuel de la directrice des ressources humaines de sa commune. Il écope d'un an de sursis et deux ans d'inéligibilité.
 
La cour d'appel de Papeete a confirmé jeudi matin la peine d'un an de prison avec sursis et deux ans d'inéligibilité infligée à l'ancien premier adjoint de la commune de Arue, Jacques dit "Coco" Deane, pour le harcèlement sexuel de la directrice des ressources humaines de la commune de Arue. L'ancien élu devra également indemniser sa victime et rembourser la CPS pour les sommes déboursées pour sa prise en charge. L'affaire, qui avait d'abord défrayé la chronique devant le tribunal administratif pour engager la responsabilité de la commune, remonte à 2016. Pendant près d’un an, l’élu avait envoyé des e-mails et pas moins de 68 SMS pour déclarer sa flamme de façon très insistante à l’employée communale. Mais surtout, l’élu n’avait pas supporté que l'agent lui résiste et s’était ensuite vengé sur la victime dans le cadre professionnel.
 
En première instance comme en appel, l'ancien premier adjoint a toujours refusé d'admettre des faits d'une évidence pourtant accablante. L'ancien élu s'était d'ailleurs montré particulièrement exécrable avec la victime lors du procès en appel. Il ne lui reste plus aujourd'hui qu'un pourvoi en cassation pour éviter une condamnation définitive.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Jeudi 12 Novembre 2020 à 18:50 | Lu 1796 fois