Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


​Jusqu'à 4 ans ferme pour les labos d'ice



Tahiti, le 3 décembre 2020 - Au terme de deux jours de procès, le tribunal correctionnel a condamné jeudi les 13 prévenus poursuivis dans le cadre du démantèlement de deux laboratoires de fabrication d'ice à la Presqu'île en janvier et février 2019. Ils ont écopé de peines comprises entre six mois et quatre ans de prison ferme.
 
Les 13 prévenus qui comparaissaient devant le tribunal correctionnel depuis mardi pour répondre de leur participation à la mise en place de deux laboratoires de fabrication de méthamphétamines démantelés début 2019, ont été condamnés jeudi à des peines comprises entre six mois et quatre ans de prison ferme. Toanui Ratinassamy, le prévenu le plus lourdement impliqué, a écopé de cinq ans de prison dont un an avec sursis probatoire pendant deux ans. Lors de sa plaidoirie, son avocat, Me James Lau, avait rappelé que son client n'avait jamais été condamné auparavant dans le cadre d'affaires liées à des stupéfiants. Il avait également souligné les effets de l'ice, dont son client était consommateur à l'époque des faits, en demandant au tribunal de donner à ce dernier "une chance pour recommencer sa vie".
 
Un mandat de dépôt
 
La femme de Toanui Ratinassamy, Maeta Faua, qui avait notamment aidé son mari en nettoyant le matériel destiné à la fabrication, a écopé de deux ans de prison dont un an avec sursis probatoire pendant deux ans. Considéré comme celui qui avait appris à Toanui Ratinassamy à fabriquer de l'ice, Sylvain Ah Chong a été condamné à trois ans de prison ferme assortis d'un mandat de dépôt. Malgré ses dénégations tout au long du procès, le tribunal a estimé que le dossier comportait de trop nombreuses preuves contre lui.
 

Le détail des condamnations

  • Marurai Teiki : Deux ans dont 18 mois avec sursis probatoire pendant deux ans.
  • Maeta Faua : Deux ans dont 12 mois avec sursis probatoire pendant deux ans.
  • Roland Lesca : Trois ans dont deux ans avec sursis probatoire pendant deux ans.
  • Frédéric Bonno : Trois ans dont 18 mois avec sursis probatoire pendant deux ans.
  • Gino Marurai : Deux ans de prison ferme assortis d'un mandat de dépôt.
  • Taiau Toofa, Matahi Faaruia, Tehau Hoata et Israël Teuru : Quatre ans dont deux ans avec sursis probatoire.
  • Sylvain Ah Chong : Trois ans de prison ferme assortis d'un mandat de dépôt.
  • Heifara Perez : Cinq ans dont deux ans avec sursis probatoire pendant deux ans, maintien en détention.
  • Gérard Ruatea : Cinq ans dont un an avec sursis probatoire pendant deux ans, maintien en détention.
  • Toanui Ratinassamy : Cinq ans dont un an avec sursis probatoire pendant deux ans, maintien en détention.

Rédigé par Garance Colbert le Jeudi 3 Décembre 2020 à 18:38 | Lu 1473 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 18 Janvier 2021 - 09:41 De nombreux dossiers en chantier aux Raromatai

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus