Tahiti Infos

​Incendie à Nuku Hiva : 400 hectares de forêt ravagés par les flammes


Depuis mardi après-midi le feu a ravagé 400 hectares de forêt.
Depuis mardi après-midi le feu a ravagé 400 hectares de forêt.
Nuku Hiva, le 24 septembre 2021 – Un incendie sévit à Nuku Hiva, dans la zone de Terre déserte, depuis maintenant trois jours. Près de 400 hectares de forêt ont été ravagés par les flammes à Nuku Hiva. La zone est sous haute surveillance, les autorités de la commune, de l’État et du Pays travaillent de concert pour maîtriser la situation et éviter le pire.
 
Mardi, un feu a démarré dans les environs du captage de l’aviation civile du côté de Terre déserte, entre le grand canyon et la descente qui mène à l’aéroport de Terre Déserte au nord de l’île de Nuku Hiva. "Le feu s’est déplacé vers l’est sur les hauteurs de Motuee", explique Benoit Kautai le maire de Nuku Hiva. "C’est un endroit où les vents tourbillonnent beaucoup. Le feu est monté sur la crête et il est redescendu de l’autre côté de la vallée. En revanche toute la partie qui redescendait vers la route à été épargnée, fort heureusement car c’est la route qu’ont emprunté les pompiers pour pouvoir éteindre une partie du feu ces derniers jours. Par ailleurs c’est un endroit où il n’y a pas d’habitation." Désormais, ce qui pose problème, c’est la partie située en aval de la crête qui est inaccessible et de ce fait inobservable sans l’aide de l’hélicoptère.

La zone incendiée abrite des espèces végétales endémiques des Marquises, de nombreux santals et des habitats de Upe, un oiseau endémique de Nuku Hiva.
La zone incendiée abrite des espèces végétales endémiques des Marquises, de nombreux santals et des habitats de Upe, un oiseau endémique de Nuku Hiva.
Craintes de reprise de feu
 
"On a pu constater que la forêt de pinus a très bien résisté", précise Guillaume Audebaud administrateur d’État des îles Marquises. "Ce sont des espèces qui sont résistantes au feu. Nous avons pu constater que le feu à brulé au pied des arbres, mais il n’est pas monté le long des troncs, fort heureusement sinon nous aurions eu des flammes de 20 mètres de haut et ça aurait été terrible. Ainsi, du côté de la forêt de pinus, l’incendie semble maîtrisé mais ce que nous craignons désormais c’est une reprise de feu de l’autre côté de la crête. Nous allons donc faire de nouveaux survols en hélicoptère pour voir toute l’étendue qui a été brûlée et vérifier véritablement dans ces endroits qui sont inaccessibles s’il y a encore des fumeroles ou des parties qui pourraient éventuellement reprendre." Tout au long du week-end les pompiers de Nuku Hiva, des agents communaux, et des agents des services du Pays se relaieront pour surveiller sans relâche l’état de la vallée de Motuee et l’éventuelle reprise du feu.
 
Début de la saison sèche
 
La saison sèche ne fait que débuter dans l’archipel des Marquises. Elle devrait s’étendre jusqu’à mars prochain. Et la plus grande vigilance est de rigueur. Les autorités locales en appellent à la responsabilité de chacun et en particulier à celle des chasseurs, qui ont pour habitude de monter leurs campements du côté de Terre déserte et d’y faire des feux. C’est d’ailleurs l’hypothèse de l’origine de ce premier feu de la saison qui semble être privilégiée par les autorités.

Grâce à l’aide de Tahiti nui Helicopters, le maire de Nuku Hiva, l’administrateur d’État des Marquises et les pompiers survolent régulièrement la zone de l’incendie afin de contrôler l’avancée du feu dans la zone inaccessible par la route.
Grâce à l’aide de Tahiti nui Helicopters, le maire de Nuku Hiva, l’administrateur d’État des Marquises et les pompiers survolent régulièrement la zone de l’incendie afin de contrôler l’avancée du feu dans la zone inaccessible par la route.

Rédigé par Marie Laure le Vendredi 24 Septembre 2021 à 12:49 | Lu 3238 fois