Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Flosse et Fritch cas Covid, l'affaire de la citerne d'Erima renvoyée



Edouard Fritch et Gaston Flosse à l'époque où ils cheminaient ensemble au Tahoera'a.
Edouard Fritch et Gaston Flosse à l'époque où ils cheminaient ensemble au Tahoera'a.
Tahiti, le 15 octobre 2020 – L'audience en appel de l'affaire de la citerne d'Erima a été renvoyée jeudi matin au 12 novembre prochain, les deux principaux prévenus, l'ancien et l'actuel président du Pays Gaston Flosse et Edouard Fritch, étant positifs au Covid-19.
 
On savait le président du Pays, Edouard Fritch, positif au Covid-19. On sait maintenant que son prédécesseur et adversaire politique, Gaston Flosse, a également contracté le coronavirus. Les deux hommes avaient rendez-vous jeudi matin devant la cour d'appel pour leur procès pour "détournement de fonds publics" dans l'affaire de la citerne d'Erima. Mais l'avocat de Gaston Flosse, Me François Quinquis, a sollicité le renvoi du dossier en révélant que son client âgé de 89 ans avait contracté la maladie. L'affaire a donc été renvoyée au 12 novembre prochain.
 
Peines en attente
 
Dans ce dossier, le procès en première instance devant le tribunal correctionnel s'était déroulé le 5 juillet 2019. L'ancien président et maire de Pirae, Gaston Flosse, avait écopé de 2 ans de prison avec sursis, 10 millions de Fcfp d'amende et 3 ans d'inéligibilité pour avoir fait supporter par les administrés de Pirae la charge de la distribution en eau de son domicile de Erima à Arue. L'actuel président et maire de Pirae, Edouard Fritch, avait été condamné à 5 millions de Fcfp d'amende et 46,3 millions de Fcfp de dommages et intérêts pour avoir poursuivi ce détournement au bénéfice de Gaston Flosse, après son arrivée à la mairie. Et enfin, l'ancienne élue Tahoera'a, Hilda Chalmon, et sa sœur, Olga Handerson, avaient été condamnées à 10 et 5 millions de Fcfp en appel pour avoir également bénéficié du détournement en contrepartie du passage de la conduite d'adduction sur leurs terres.
 
Toutes ces peines étant actuellement suspendues dans l'attente du procès en appel et d'éventuelles condamnations définitives.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Jeudi 15 Octobre 2020 à 12:13 | Lu 4872 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 30 Octobre 2020 - 17:46 Le confinement en "ultime" recours

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus