Tahiti Infos

​Flosse demande la démission de Fritch


Tahiti, le 10 août 2021 – Gaston Flosse a réagi à son tour mardi matin à l'affaire du mariage du vice-président Tearii Te Moana Alpha, demandant à Edouard Fritch et son gouvernement de démissionner. Mais pour qu'un autre élu du Tapura prenne la relève du président.
 
C'est une nouvelle fois au nom de son mouvement non encore officiellement constitué Amuitahira'a o te Nuna'a Maohi que le président du Tahoera'a, Gaston Flosse, a réagi mardi matin à l'affaire du mariage du vice-président, Tearii Te Moana Alpha. Depuis le siège du parti orange à Papeete, l'ancien président du Pays a affirmé aux côté de Tauhiti Nena avoir été "choqué par le comportement de notre président, de notre vice-président, du maire de Papeete et des autres élus qui étaient présents". "Nous ne blâmons pas le mariage en soi", a indiqué le leader orange, reprochant à Edouard Fritch d'orienter le débat sur ce terrain dans sa vidéo de lundi soir. "Ce n'est pas le mariage que nous condamnons, mais la super bringue présidée par monsieur Edouard Fritch, en violation des lois que lui-même avait imposé aux Polynésiens dans sa conférence de presse commune avec le haut-commissaire le vendredi précédent".
 
Gaston Flosse a largement commenté l'allocution vidéo d'Edouard Fritch lundi soir sur TNTV en réaction à cet épisode. "Nous pensions qu'hier soir, il allait demander pardon comme le député Moetai Brotherson. Puisque c'est à la mode aujourd'hui, on demande à tout le monde de demander pardon." Il a affirmé avoir relevé neuf infractions au protocole sanitaire dans les différentes vidéos retrouvées sur les réseaux sociaux et s'est interrogé sur les suites judiciaires à ce mariage. "Pensez-vous que le haut-commissaire va réagir contre ce qui s'est passé jeudi dernier ? Nous pouvons vous certifier que non", a tenu à "parier" Gaston Flosse.
 
Diviser le Tapura
 
Mais surtout, la conférence de presse était destinée pour le président du Tahoera'a à demander publiquement à Edouard Fritch et à son gouvernement de "présenter leur démission" après cette affaire. Jusqu'ici rien de bien étonnant dans l'opportunité politique, peu vraisemblable, saisie par Gaston Flosse. Mais c'est la suite du propos d'un expérimenté tacticien de la politique locale qui interpelle. Le leader du Tahoera'a demande en effet "que le Tapura huiraatira, qui a obtenu la majorité des voix lors des territoriales de 2018, présente un nouveau candidat à la présidence". Pas question pour Gaston Flosse de présenter une motion de défiance ou de présenter un candidat orange à la présidence. "Ce n'est pas notre objectif." L'ancien président préfèrerait visiblement semer la zizanie dans la majorité. "Ce ne sont pas les candidats qui manquent", a estimé Gaston Flosse, affirmant que "les meilleurs" n'étaient pas présents à ce mariage.
 

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun et Antoine Samoyeau le Mardi 10 Août 2021 à 19:11 | Lu 3660 fois