Tahiti Infos

​Enquête autour du Heva Tūpāpapa’u


​Enquête autour du Heva Tūpāpapa’u
Tahiti, le 5 octobre 2023 – L’historienne Corinne Raybaud anime une séance de dédicaces, ce samedi à la librairie Klima de Papeete, pour la sortie de son nouveau roman historique, “Qui a volé le costume du deuilleur ?”
 
L’ensemble est somptueux. Le costume du deuilleur est l’une des pièces cardinales actuellement exposées au Musée de Tahiti et des îles, à Punaauia, depuis mars dernier. Le Heva Tūpāpapa’u – son nom en tahitien – est aussi le sujet du nouveau roman historique de Corinne Raybaud, publié dans la collection Mémoire du Pacifique, “Qui a volé le costume du deuilleur ?”. L’historienne livre, dans cet ouvrage, le fruit de ses derniers travaux.
 
Depuis des années, l’autrice est fascinée par ce costume monumental et sa venue à Tahiti l’a poussée à imaginer une fiction émaillée d’événements historiques. Pour pouvoir être exposé à Tahiti, le Heva Tūpāpapa’u a été prêté par le British Museum. L’imposant costume rituel a été ramené en Angleterre par le capitaine Cook lors de son second voyage dans le Pacifique en 1775. Il a été peint par de nombreux artistes, dont le célèbre grand-prêtre ‘arioi Tupaia.
 
Voyage dans le temps
 
À la faveur de ce roman, l’historienne Corinne Raybaud nous fait voyager dans le temps et nous raconte, à travers ses personnages, l’histoire de ce qui est aujourd’hui une fabuleuse pièce archéologique. Pour les férus d’histoire, elle documente son récit de références peu connues, dont des illustrations conservées à la British Library de Londres. Elle nous fait découvrir le rituel du heva tūpāpa’u, relaté par les premiers explorateurs à la fin du XVIIIe siècle.
 
Cette fiction vous révèlera les faits : le vol du costume, les protagonistes aux histoires compliquées, vous voyagerez entre le Pacifique, l’Asie et l’Europe, vous en saurez davantage sur le tatouage japonais, vous dégusterez des thés précieux et des champagnes d’exception, jusqu’au dénouement final. Une grande histoire d’amour, entre ombre et lumière, où rôde la mort. Le deuilleur ne doit-il pas faire son œuvre ?
 
Après avoir guidé ses lecteurs à la découverte ou redécouverte des premiers explorateurs européens à avoir mis pied à terre à Tahiti et exploré le Pacifique à la fin du XVIIIe siècle, tel que les Anglais Samuel Wallis et James Cook, et le Français Louis-Antoine de Bougainville. Après s’être intéressée aux femmes exploratrices et voyageuses dans le Pacifique des XVIIIe et XIXe siècles – pour ne citer que ses derniers ouvrages –, avec son nouveau roman “Qui a volé le costume du deuilleur ?” Corinne Raybaud invite aujourd’hui son lecteur à un voyage dans le temps teinté de mystique polynésienne. Dédicace, le samedi 7 octobre à la librairie Klima de 9 à 12 heures.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 5 Octobre 2023 à 15:27 | Lu 2316 fois