Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


​Enquête Disclose : Les sénateurs polynésiens interpellent la ministre des Armées



Tahiti, le 9 mars 2021 - Les sénateurs Lana Tetuanui et Teva Rohfritsch ont interpellé mardi la ministre des Armées pour demander “toute la lumière” suite à la révélation par le site d’investigation Disclose d’une sous-évaluation par l’État des données dosimétriques officielles des retombées radioactives en Polynésie durant la période des essais nucléaires.
 
Dans une question écrite adressée mardi à la Florence Parly, les sénateurs polynésiens Teva Rohfritsch et Lana Tetuanui interpellent la ministre des Armées sur la foi de l’ “obligation morale de transparence et d’assistance” de l’État et “appellent le gouvernement national à faire toute la lumière” sur les retombées réelles des essais nucléaires français en Polynésie. Le média d’investigation Disclose a révèle en effet le jour-même que, pour rendre compte du niveau de radioactivité effectif auquel la population polynésienne aurait été exposée de 1966 à 1996, les données dosimétriques et scientifiques rendues officielles par l’État français “auraient été sciemment sous-évaluées, tant par des relevés lacunaires, que des éléments de faits erronés”.

Dans l’intérêt de la France et de sa position sur la scène internationale au regard de ces questions, les sénateurs polynésiens demandent à la ministre des Armées quelles mesures effectives le gouvernement national compte entreprendre pour répondre à “la stupeur et à l’indignation” des Polynésiens face à de telles révélations. Ils suggèrent aussi que soient engagées des mesures adaptées et efficientes. En réponse aux attentes des victimes des essais nucléaires dans ce contexte, les sénateurs souhaitent connaître la position de la ministre des Armées et du gouvernement national sur ce qui constitue aujourd’hui un droit de savoir, à réparation et de mémoire “qu’aucune justification ou raison d’État ne saurait occulter en 2021”.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mardi 9 Mars 2021 à 19:07 | Lu 1733 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Mai 2021 - 17:22 L' exposition Hoho'a sort de son cadre

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus