Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


​Danse pour le Bac à Uturoa



Raiatea, le 18 novembre 2020 - Lundi dans la salle omnisports d'Uturoa, neuf groupes de bacheliers filles et garçons ont exécuté des chorégraphies de leur choix, moderne ou traditionnelle, pour prendre des points dans la matière EPS.
 
Dorénavant, pour le baccalauréat une épreuve sportive a lieu à chaque fin de trimestre. Exit l'ancienne formule où toutes les épreuves se déroulaient sur une ou plusieurs journées en fin d'année scolaire. Cette année vit un profond changement dans la manière d'obtenir le précieux diplôme, puisque l'Éducation nationale a privilégié le contrôle continu.
 
Aurélie Royer, prof d'EPS, apporte des précisions : "Une profonde réforme en relation également avec la crise sanitaire a pris acte cette année. Seules quelques spécialités comme la philo ou le grand oral auront lieu en fin d'année scolaire. Le choix des épreuves d'éducation sportive est proposé par tous les enseignants de cette discipline et les élèves choisissent un module de trois matières ; par exemple pour moi, c'est danse, musculation et natation. Pour un autre collègue ce sera, en fonction aussi des installations sportives locales, volley, course à pied et gymnastique. Donc une épreuve à réaliser à chaque fin de trimestre. En tout cas, mes filles et les deux garçons se sont donnés à fond pour cette épreuve. Beaucoup d'entraînements, le choix des thèmes et des costumes (avec l'implication des parents) ont fait de ce moment de partage, une très belle expérience. Dans le cadre de la réforme justement, avant les candidats passaient un par un. Cette fois on a privilégié l'esprit de groupe et la cohésion, la mixité garçons-filles".
 
L'épreuve dans la salle de judo s'est déroulé de 13 à 15 h avec, pour chaque groupe, une danse de 2 minutes, à renouveler une seconde fois, les examinatrices ne retenant que la meilleure prestation. Ce système permet aux candidats de rattraper des erreurs, de se donner peut-être un peu plus à fond dans le second passage. Et si les erreurs surviennent au second passage, pas de souci, c'est la première prestation qui prime pour la note.
 
Avec cette nouvelle méthode en contrôle continu, les bacheliers paraissent moins stressés grâce au découpage des épreuves. Avec l'ancienne méthode, les journées d'examens étaient source de fatigue, car il fallait plancher durant des heures sur différentes matières. La souplesse devrait donc mieux convenir pour de meilleurs résultats.

Rédigé par JPM le Mercredi 18 Novembre 2020 à 08:32 | Lu 630 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 1 Décembre 2020 - 16:44 La TEP s'installe au centre du jeu

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus