Tahiti Infos

​Condamnée pour exercice illégal de la profession d’avocat


Tahiti, le 23 avril 2024 - Une femme de 41 ans sans emploi a été condamnée mardi par le tribunal correctionnel à une amende pour “exercice illégal de la profession d'avocat”. La quadragénaire, qui ne reconnaît pas le “système français”, a assuré à la barre qu'elle était en droit et en capacité de prendre la défense du “peuple”. 
 
Le président du tribunal correctionnel a dû faire preuve de patience, mardi, lors du procès d'une mère de famille de 41 ans qui était jugée pour avoir illégalement exercé la profession pourtant très réglementée d'avocat. Cette affaire originale avait débuté lorsqu'un magistrat du tribunal foncier avait signalé que la prévenue s'était auto-instituée mandataire de parties devant le tribunal foncier au mépris de toutes les dispositions légales. Elle avait même débarqué un avocat pour récupérer le dossier d'une vieille dame. 
 
C'est en présence de plusieurs supporters que la quadragénaire, membre de la très sérieuse “association universelle des êtres humains naturels”, a donc expliqué à la barre du tribunal mardi qu'elle n'était plus dans “le système français” et qu'elle était en possession de “documents” lui permettant d'“exercer”. Il est cependant ressorti de ses explications qu'elle n'avait absolument aucune connaissance quant à l'organisation du système judiciaire. Elle a d'ailleurs notamment qualifié le président du tribunal correctionnel de juge d'instruction. 
 
Si cette affaire pouvait, au premier abord, sembler drôle, le bâtonnier Dominique Bourion a cependant rappelé que “beaucoup de gens se permettent d'intervenir en marge de la loi” et que cela peut entraîner des résultats “catastrophiques” pour les justiciables parfois désœuvrés qui font confiance à ces gens. Un constat partagé par le procureur de la République qui a requis une amende de 200 000 francs dont la moitié avec sursis à l'encontre de la prévenue en insistant sur les “pertes de chance” desdits justiciables. Après en avoir délibéré, le tribunal correctionnel a suivi les réquisitions du parquet. 

Rédigé par Garance Colbert le Mardi 23 Avril 2024 à 16:48 | Lu 4867 fois