Tahiti Infos

​Bora Bora prête pour la péréquation électrique


Bora Bora, le 3 octobre 2021 - Un avenant a été signé le jeudi 30 septembre entre le maire Gaston Tong Sang et l’EDT représentée par François-Xavier de Froment. Cet avenant concerne la transition énergétique, c'est-à-dire des transformations du système de production, de distribution et de consommation d’énergie. C’était également l’occasion pour tāvana de faire un point sur la péréquation proposée par le pays dans le domaine de la “solidarité électrique”.
 
L’accord créé en 1991 entre l’EDT et Bora Bora a subi quelques modifications au fil du temps. La signature de ce sixième avenant en est la preuve. Le maire explique que ce projet, d’un montant global de 500 millions, ne devrait rien coûter à la commune car celle-ci a fait ce qu’il appelle “des provisions”. Tāvana précise que cette opération n’influera pas sur la facture des usagers.

​Le renouvelable ne prendra pas une place exclusive


Concernant le solaire, une énergie renouvelable en vogue, Gaston Tong Sang avoue que des efforts vont être faits dans ce domaine mais que cette énergie ne prendra pas une place exclusive à Bora Bora. Il rajoute qu’il ne veut pas détruire des parcelles de terrain pour installer des panneaux photovoltaïques et se tournera, en partie, vers ses habitants pour leur racheter l’électricité stockée chez eux, issue de leur propres panneaux solaires, pour celles et ceux qui souhaiteront investir dans ce domaine. Un terrain semblerait tout de même dans les petits papiers de la mairie, celui situé derrière le Pearl Beach, hôtel placé sur le récif, côté ouest. Il aurait pour vocation d’auto-alimenter des serres agricoles. Mais Gaston Tong Sang espère bien des aides de l’État pour mettre en place des panneaux solaires sur le toit des bâtiments communaux comme la salle omnisports et les établissements scolaires.

​Bora Bora est prête pour cette péréquation

 
Concernant les compétences du pays au sujet de la péréquation sur le prix de l’électricité en Polynésie, proposée à l’ensemble du fenua, Gaston Tong Sang affirme que la taxe de solidarité est un sujet déjà examiné et traité par la commune qu'elle était, semble-t-il, prête à signer le 1er octobre 2021, mais finalement repoussée au 1er janvier 2022 (date butoir car date d’application de la loi). Cette taxe a été estimée par le pays et le ministre de l’Energie à 6,30 Fcfp. Le maire explique : “Une commune qui veut adhérer à cette péréquation doit afficher le montant de cette taxe dans le tarif d’électricité. Cette taxe est reversée dans une caisse commune créée pour cette péréquation. Une fois les taxes versées, les communes reçoivent un montant lié à cette péréquation qui a pour objectif de combler les déficits de certaines communes. Ces communes doivent également respecter une tarification moyenne, un prix de référence pour le consommateur, qui ne doit pas fluctuer à plus ou moins 20% du montant de référence : 6,30 Fcfp. Mais Bora Bora a été prévoyant en 1991. En adhérant à la concession Tahiti nord, La Perle du Pacifique a bénéficié d’une péréquation. Estimé à 6,03 Fcfp, le prix de l’électricité entraîne un différentiel de seulement 0,27 Fcfp à payer, ce qui est peu. Le jeu de la péréquation ne change finalement pas grand chose pour les habitants de Bora Bora. La différence résulte dans le fait que ce sera désormais le pays qui va gérer cette opération et non plus l’EDT.

Rédigé par Nij le Dimanche 3 Octobre 2021 à 07:58 | Lu 1032 fois