Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


​Barrages filtrants à l'entrée des Carrefour



Tahiti, le 29 décembre 2020 – Les grévistes de l'intersyndicale ont installé mardi matin des barrages filtrants à l'entrée des quatre magasins Carrefour de Tahiti. Seuls les piétons ont été autorisés à passer, mais les véhicules des clients et les camions de livraison sont restés bloqués à l'extérieur.

La tension est montée d'un cran mardi sur les piquets de grève installés depuis une semaine devant les quatre magasins Carrefour de Tahiti. Les grévistes de l'intersyndicale CSTP-FO, CSIP, A Ti'a i Mua, O oe to oe Rima et Otahi ont installé des barrages filtrant aux entrées des quatre grandes surfaces de Arue, Faa'a, Punaauia et Taravao. Seuls les piétons ont été autorisés à passer, mais les véhicules des clients et les camions de livraison sont restés bloqués à l'extérieur. A Punaauia, où la tension était la plus palpable mardi matin, les gendarmes sont intervenus pour faire dégager les barrages et laisser passer les camions pour des questions de "sécurité". Vers 17 heures, les grévistes ont néanmoins remis le barrage en place. Des constats d'huissier ont été effectués par la direction et le conflit social s'est pour partie déporté devant les tribunaux (voir encadré).
 
Pas de négociations
 
A l'avant-veille du réveillon du nouvel an, les grévistes ont donc choisi de durcir leur mouvement débuté le mardi 22 décembre dernier. Rappelons que leurs revendications portent sur le maintien des acquis sociaux des salariés et sur les difficultés entretenues avec la directrice des ressources humaines du groupe Carrefour. Le conflit ayant repris en intensité ces derniers jours après le refus de la direction de payer les jours de grève. Mardi, aucune négociation n'a eu lieu mais la direction du groupe annonçait vouloir reprendre les discussions en proposant l'étalement de la retenue des jours de grève. Une solution déjà rejetée ces derniers jours par les grévistes.
 
Mardi matin, le Medef de Polynésie a réagi sur sa page Facebook à cette dernière revendication. L'organisation patronale affirmant que la "position de la direction du groupe Wane est totalement soutenue par le Medef Polynésie y compris sur le non-paiement par tous moyens de rémunération des jours de grève. Le jour de congés payés est un jour de repos dû au salarié par l’entreprise mais en rien une quelconque monnaie d’échange !".
 
Des achats perturbés
 
De l'aveu de la directrice grande distribution du groupe, Nancy Wane, ces barrages filtrants ont "impacté fortement l'activité en magasin" mardi. Les trois jours précédents le réveillon du Nouvel an étant habituellement fastes pour le groupe de grande distribution.
 



Rédigé par Antoine Samoyeau le Mardi 29 Décembre 2020 à 10:34 | Lu 5095 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 26 Février 2021 - 16:11 Le courrier à domicile : La solution ?

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus