Tahiti Infos

​À l'ONU, regrets dans les deux camps sur la décolonisation de la Polynésie


Tahiti, le 14 juin 2022 – Le représentant de l'administration polynésienne, Engel Raygadas, et le spécialiste des questions de décolonisation, Carlyle Corbin, ont tous deux exprimé leurs regrets lundi devant le Comité de la décolonisation à l'ONU sur la situation polynésienne. Le premier contestant la nécessité de décoloniser la Polynésie, le second déplorant le peu d'avancées depuis 2013.
 
Le Comité spécial des Vingt-Quatre de l'Organisation des Nations Unies (ONU), chargé d’étudier la situation de l’application de la "déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux", a entamé lundi à New York sa session de fond pour l'année 2022. Une première séance qui a débuté par l'adoption d'un projet de résolution  consacré à la question de l’envoi de "missions de visite" et de "missions spéciales" dans les territoires dans lesquels le Comité demande aux puissances administrantes de coopérer pleinement avec lui, en étudiant l’éventualité de ces missions pour l’exécution du mandat de l’Assemblée générale en matière de décolonisation.
 
Mais la première séance s'est surtout conclue par l'examen de la situation de la Polynésie française. Le délégué adjoint aux affaires internationales de la Polynésie française, Engel Raygadas, a estimé que : "le niveau d’autonomie dont bénéficie la Polynésie française n’est pas la pleine souveraineté mais lui confère suffisamment de compétences pour se forger son avenir comme bon lui semble". "Ce niveau d’autonomie satisfait aux besoins de la majorité de la population", a-t-il ajouté, évoquant les récentes élections présidentielles et législatives. Il s’est ensuite interrogé sur les résultats d’une étude qui affirme que son pays ne jouit pas d’un niveau d’autonomie suffisant, rapporte le compte-rendu de la séance, y voyant une insulte pour les élus polynésiens. Et il a enfin appelé à modifier certains libellés des résolutions concernant la Polynésie française. Pour les pétitionnaires polynésiens, le spécialiste des questions de décolonisation à l'ONU Carlyle Corbin a déploré le peu d’informations transmises par la France à l’ONU, malgré les résolutions répétées en ce sens depuis 2013. Carlyle Corbin qui a conclu en regrettant que le débat sur la décolonisation de la Polynésie française à l'ONU ne soit aujourd'hui relégué qu'à "l'expression d'opinions divergentes".
 
Antoine Samoyeau

Rédigé par Antoine Samoyeau le Mardi 14 Juin 2022 à 17:34 | Lu 3293 fois