Tahiti Infos

​"Mais où est M. Putai Taae?"


Tahiti, le 21 octobre 2021 – Le représentant Tapura et ex-maire de Papara, Putai Taae, qui devait re-comparaître devant la cour d'appel jeudi matin dans le cadre de l'affaire de l'association Taatira Ia Ora Papara, n'était présent ni devant la justice, ni à l'assemblée. L'avocat général a requis la confirmation de la peine de deux ans d'inéligibilité de l'élu. Décision le 18 novembre.
 
Retour devant la cour d'appel pour l'ancien maire de Papara et actuel représentant du Tapura à l'assemblée, Putai Taae. Après que la Cour de cassation a partiellement cassé l'arrêt de la cour d'appel de Papeete par lequel l'élu avait été condamné à 18 mois de prison avec sursis, 1 million de Fcfp d'amende et 2 ans d'inéligibilité dans l'affaire de l'association "Taatira Ia Ora Papara", une nouvelle audience s'est tenue devant la cour d'appel jeudi matin en l'absence de l'intéressé. "Mais où est M. Putai Taae?", s'est agacé le président de la cour d'appel. L'avocat de l'élu, Me Dominique Antz, a expliqué à la cour que son client participait à une séance à l'assemblée. Mais à Tarahoi, Putai Taae n'a pas non plus montré le bout de son nez. "Les citoyens lambdas, eux, se présentent devant la justice", a taclé le magistrat.
 
L'avocat général, qui a rappelé que la Cour de cassation avait partiellement annulé l'arrêt de la cour d'appel au motif d'une erreur manuscrite quant à la peine prononcée envers Putai Taae, a rappelé qu'un élu se devait d'être exemplaire quant à la gestion de l'argent public. Me Antz a quant à lui brièvement plaidé. L'affaire étant relativement entendue. L'ancien maire de Papara risque donc de perdre son siège à l'assemblée si sa peine d'inéligibilité est confirmée. Et même s'il se pourvoit de nouveau devant la Cour de cassation, l'élu n'aura qu'un répit de courte durée puisque la juridiction parisienne s'est déjà prononcée sur ses arguments une première fois. La cour d'appel rendra son délibéré le 18 novembre prochain.

Rédigé par Garance Colbert le Jeudi 21 Octobre 2021 à 19:58 | Lu 2785 fois