Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Vols de chien: business ou casserole ?



L'annonce à la recherche du chien Kai. Quand il l'a publié, le propriétaire ignorait que son compagnon avait été volé depuis déjà trois jours.
L'annonce à la recherche du chien Kai. Quand il l'a publié, le propriétaire ignorait que son compagnon avait été volé depuis déjà trois jours.
PAPEETE, le 7 novembre 2016 - Le phénomène des vols de chiens à Tahiti est devenu particulièrement visible à l'heure des réseaux sociaux. Deux principales explications selon les associations de protection des animaux : les élevages criminels de chiens de race et la consommation de viande de chien.

Les vols de chiens sont de plus en plus visibles en Polynésie. Les appels désespérés des propriétaires éplorés sur les groupes Facebook les plus populaires sont venus compléter les affichettes des supermarchés. Certains animaux se sont simplement égarés et reviendront peut-être au bout de quelques jours, mais d'autres sont enlevés, parfois en plein jour. Ainsi cet appel sur Facebook, datant du 1er novembre : "Bonjour je suis à la recherche de mon Bichon blanc mâle, cloche au coup. Ramène le moi s'il te plaît (...) une récompense sera offerte merci."

En octobre, c'était un doberman : "Bonsoir , je voudrais faire appel.. Mon papa c'est fait volé son chien a Puunui... Il est triste car tous les jours il le cherche et ne mange presque pas avec nous... Ca va faire 2 semaine qu'il le cherche... Alors avis a ceux qui habitent aux alentours de Puunui et Toahotu , s'il vous plaît si vous voyez le chien de mon Papounet prévenez nous.. Il ce nomme Bob.... Merci."

En septembre et en août, c'étaient encore des bichons qui avaient disparus : "Tu me manque depuis 19 jours, depuis ce jour où quelqu'un de malhonnête t'a capturé/volé au Parking Champion Toa Moorea, le jeudi 1 Septembre 2016 !" désespère une internaute. Une autre paniquait en août dernier : "Urgent urgent !!! on vient de me prendre mon bichon devant la maison entre 16h30/17h30 sur la route de la pointe venus.... s'il vous plaît ramenez-le moi c'est un cadeau d’anniversaire.... please please…"

"Les chiens de race sont volés pour faire du business"

On le voit, il s'agit de chiens de race qui ont une importante valeur marchande. D'autant qu'un chiot d'une des espèces les plus demandées (les bichons sont particulièrement à la mode) se vend plus de 100 000 francs… Du coup, des élevages de chiots de race alimentés en géniteurs par des kidnappings très ciblés ont pu se développer. Malheureusement, les forces de l'ordre n'ont aucun chiffre à nous communiquer sur l'étendue du problème et aucune enquête spécifique à ces réseaux n'aurait encore été diligentée.

Mais pour Alice Clairotte, de l'association Eimeo Animara, le phénomène est bien réel : "Les chiens de race sont volés pour faire du business. Ils peuvent les revendre directement, mais ils veulent surtout les faire se reproduire." Un trafic facilité par notre interprétation souple du concept de chien de race : "Ici tout le monde s'en fiche du pedigree, ça ne parle pas encore. On voit des chiots 'de race' vendus tous les jours sur Facebook. Hier j'ai vu des bichons à vendre, ils étaient marrons et noirs… Mais un bichon, c'est blanc ! Donc il n'y a pas cette notion de race et les acheteurs sont très crédules. Il y a quelques élevages digne de ce nom, notamment pour les bergers allemands et les bergers berlinois. Mais pour tout le reste, il n'y a pratiquement aucun chien de race avec des papiers officiels à Tahiti."

Le cas Kai

Le phénomène a été particulièrement mis en lumière par l'affaire du labrador Kai, volé le jeudi 20 octobre. Nous vous avions parlé de cette histoire rocambolesque : le chien s'était échappé de son domicile à Faa'a à la faveur d'un portail ouvert, puis avait été percuté par une voiture sur la RDO et sauvé par un héroïque adolescent… Pour finalement se faire kidnapper directement dans les cages de la fourrière de Faa'a.

Nous avons rencontré son propriétaire (voir interview), il est toujours sans nouvelles de son animal. Mais il a peu d'espoirs de le retrouver car la gendarmerie a trouvé un suspect qui a avoué que l'animal, gravement blessé par son accident, était décédé peu après son rapt. Le plus perturbant est qu'il a assuré aux forces de l'ordre avoir eu pour intention de manger le labrador...

"Les bâtards finissent à la marmitte"

Pour Alice Clairotte, de l'association Eimeo Animara, cette affirmation est surprenante : "En général ce n'est pas des chiens de race qui terminent à la marmite. Déjà, ils sont identifiables, pucés et avec un collier dans le cas de Kai. Mais en plus, les gens qui consomment du chien savent qu'il y a certains chiens à ne pas manger, surtout les chiens vaccinés qui sont clairement toxiques. En général ce sont des bâtards qui finissent à la marmite, et effectivement la réputation du chien jaune... c'est vrai qu'ils les cherchent beaucoup. Donc cette histoire est bizarre."

La bénévole est du coup très franche sur l'existence d'un marché noir de la viande de chien. "Oui, les associations assistent très régulièrement à des vols de chiens de type bergers tahitiens pour être mangés. Il y a la facilité du vol, et le chien est en bon état, il est bien dodu puisque des gens le nourrissent. Les policiers municipaux nous disent 'il vaut mieux que les gens les récupèrent pour les manger que d'avoir des chiens errants', mais la réalité c'est que nous on n'a jamais vu un mangeur de chien récupérer un chien galeux et malade au bord de la route pour le manger. On vole les chiens en bon état… Voler, oui. On sait très bien qu'un chien en bonne santé avec un collier, même une ficelle, appartient à quelqu'un. 80 % des chiens qu'on considère errants en Polynésie (38 000 animaux en 2008, NDLR) sont en fait divagants, c'est-à-dire qu'ils appartiennent à des gens mais ne sont pas clôturés. Donc quand on parle de vols de chiens, c'est une réalité, on nous en signale très régulièrement."



Parole à Bertrand Meriot, propriétaire de Kai

"Je refuse de croire qu'on ait volé mon chien pour le manger"

Que c'est-il passé exactement ?
"Beaucoup de gens croient qu'il était tombé d'une benne mais pas du tout. Il est normalement bien gardé chez moi, mais là il y avait une chienne en chaleur, nous avions des invités des Tuamotu donc le portail est resté un petit peu trop longtemps ouvert, et il a réussi à s'enfuir. La RDO est juste à côté. Il s'est fait percuter jeudi, mais je n'en ai été informé que lundi.

Alors quand il s'est fait percuté, c'est un jeune homme de 13 ans qui l'a sauvé. Kai était blessé à l'arrière, mais il ne semblait pas mourant. Il a été emporté par la fourrière à ce moment là, mais il a été volé trois heures plus tard… A ce moment là je le cherchais dans mon quartier, je n'avais aucune idée de ce qu'il se passait, je n'avais pas internet. C'est le lundi que je découvre l'affaire sur Facebook, je me dis 'Ouf, il n'a rien'. J'appelle la femme témoin de la scène, et on me dit de très rapidement appeler la fourrière. Le chien était pucé, avec mon nom et tout, donc normalement ils auraient dû me retrouver, mais je ne m'inquiète pas. Bref, quand j'appelle la fourière, ils refusent de me dire même si le chien est en bonne santé, il faut que j'aille le mardi à la gendarmerie. J'y suis à 8h, et là on m'annonce qu'il a été volé."

Mais qui voudrait voler ton chien ?
"Et bien c'est un labrador, il vaut 150 000 francs, là il a fait 5 bébés ils sont partis tout de suite… Le seul truc, c'est que quand je suis arrivé on m'a dit que mon chien avait été volé par un mangeur de viande, ils avaient une piste. C'est là que j'apprends tout ce qu'il s'est passé, comment la vétérinaire était arrivée une heure après que Kai a été volé et n'a pas pu l'examiner. Et j'ai aussi appris d'autres choses depuis. Ce n'est pas le seul chien qui a disparu de cette fourrière… Mais une enquête est en cours donc je ne peux pas trop en dire."

C'est une peur que tu as qu'on ait volé ton chien pour le manger ?
"C'est possible, mais je refuse d'y croire. On me dit qu'ils ont arrêté quelqu'un et qu'il a témoigné avoir suivi le maître-chien, être passé par un trou et récupéré le chien. Le chien était encore en vie, il l'a mis dans un sac et l'a ramené chez lui. Le temps qu'il arrive chez lui soi-disant le chien était mort et avait gonflé. Il n'avait pas l'air bon donc il l'a mis à la poubelle… Ça me paraît bizarre qu'il puisse gonfler aussi vite. Et je sais bien que les chiens qu'on mange, généralement c'est des chiens jaunes. Et aussi que ceux qui mangent du chien savent très bien qu'on ne mange pas des chiens vaccinés ou accidentés, la viande n'est plus bonne. Donc moi je n'y crois pas…"

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Lundi 7 Novembre 2016 à 05:00 | Lu 6995 fois

Tags : FAIT DIVERS, VOLS






1.Posté par HF9 le 07/11/2016 13:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous avez oublié de dire que certains chiens sont volés pour recevoir la récompense qui sera proposée par le malheureux propriétaire...
Plus le propriétaire est triste, plus la récompense est importante....

2.Posté par Dicé le 07/11/2016 17:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Ce qu'il y a de meilleur dans l'Homme,....... c'est le CHIEN" (Maxime Du Camp).
On voit le degré de civilisation "humaine" à la manière dont les populations traitent leurs animaux, et en particulier leurs mammifères, qui ont le même système nerveux que nous, donc qui ressentent la douleur et le plaisir comme nous. En Polynésie l'enfer cotoit le paradis.
Une minorité de" bouffeurs" de viande de chien salit l'image de l'ensemble de la population. Inutile de chercher à faire venir , ou revenir !!, des touristes tant que cette image de "bouffeurs" de chiens ne nous collera pas à la peau depuis des années. " On n'est pas des Barbares ".
ON NE MANGE PAS DE CHIEN. on ne mange pas le plus fidèle ami de l'homme. Comme on ne mange plus d'enfant comme cela a été interdit il y a 200 ans!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Même si " c'est bon"!!
Il y a bien assez de choses à "bouffer" , bonnes et bon marché en Polynésie. Aux cerveaux reptiliens qui ne connaissent que l'assouvissement de leurs plus bas instincts, qui ne respectent aucune limite entre le bien et le mal, je dis , méfiez vous, demain la proie, ce sera vous.

3.Posté par tauateruatu hereiti le 07/11/2016 19:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce quiest TRES GRAVE c''est que ce trafic puisse se faire impunement dans l''enceinte d''une fourriere municipale illégale sans personnel diplômé qui a le soutien familial d''un élu pour tuer dans des conditions atroces des chiens errants. et pire qui en

4.Posté par Le Vieux le 08/11/2016 08:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Autrement, quelqu'un a t-il une ou des recettes, ?? Merci.

5.Posté par PAUL le 18/12/2016 02:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est une bonne publicité pour le tourisme. je diffuse l'article à mon carnet d'adresses

6.Posté par coyote le 18/12/2016 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pourquoi pas manger du chien ? faut juste le faire dans des conditions d'abattage correctes, c'est bien l'interdiction qui favorise le n'importe quoi ( vol, cruauté, trafic...) faisons des élevages de chiens et de tortues à consommer

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance