Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Toilettage du statut : Jean-Jacques Urvoas a rendu son rapport



PARIS, le 9 juillet 2015- Après s’être rendu en mission en Polynésie fin février pour faire un état des lieux du statut d’autonomie, dix ans après son entrée en vigueur, le président de la Commission des lois, Jean-Jacques Urvoas, vient de rendre son rapport. Tahiti-Infos vous dévoile les principaux extraits du rapport.

Jean-Jacques Urvoas est venu officiellement en Polynésie française, du 22 février au 4 mars, pour dresser le bilan du statut d’autonomie 2004, un peu plus de dix ans après sa création. Son rapport confirme surtout la volonté d’ouvrir une nouvelle page des relations entre la Polynésie et l’Etat. Il y a quatre mois, le président de la commission des lois de l’Assemblée Nationale a posé les pieds en Polynésie alors que la guerre interne battait son plein entre les partisans de Gaston Flosse et d’Edouard Fritch.

Le rapport souligne que « la vie politique de la Polynésie enregistre une mutation conséquence ». Il estime que le statut « offre une liberté sans prix mais impose aussi de très grandes responsabilités vis-à-vis de la population ». Il se réjouit d’ailleurs de la prise de conscience des élus locaux du fait qu’est « venu le temps de la responsabilité ».

En février, Gaston Flosse avait présenté une proposition de loi qui créerait un statut de pays associé, créant la surprise dans son propre camp. Le rapport confirme que le grand chamboulement institutionnel n’est pas la priorité de l’Etat. Le président de la Commission des lois rappelle son opposition à tout « grand soir » ou à toute forme de « fuite en avant institutionnelle» et préfère améliorer l’existant.

Se mettant au diapason du président du Pays, Jean-Jacques Urvoas a préféré s’intéresser aux difficultés de la vie quotidienne des Polynésiens, car « derrière la carte postale et la beauté sans égale des paysages de l’archipel, apparaissent des réalités moins chatoyantes ». Le rapport fait le point sur « la manière dont les Polynésiens peuvent agir ».

Jean-Jacques Urvoas a ressenti durant son séjour la volonté des élus locaux de développer la Polynésie et d’améliorer le niveau de vie des habitants. Mais pour y parvenir, il ajoute ce conseil : « Cela nécessite aussi que les responsables publics fassent preuve d’une grande rigueur dans la gestion des politiques publiques et d’une parfaite exemplarité. » Comme pour insister sur « la mutation » politique encouragée par Paris.





Rédigé par Serge Massau le Jeudi 9 Juillet 2015 à 16:54 | Lu 1503 fois






1.Posté par petronille le 09/07/2015 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci et bravo à Tahiti infos pour cette documentation en ligne

2.Posté par TevaTamahine le 09/07/2015 19:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Après "qui paie contrôle" et il aurait fallu rajouter " à postériori" (voir les rapports de la CTC qui change rien aux pratiques), voilà que l'on nous sert du " « Cela nécessite aussi que les responsables publics fassent preuve d’une grande rigueur dans la gestion des politiques publiques et d’une parfaite exemplarité. " Elle est bien bonne, encore les mêmes voeux pieux qu'il ferait bien aussi d'adresser à ses confrères politiciens de l’hexagone. L'actualité quotidienne nous donne chaque jour le reflet de cette rigueur exemplaire. Sur le fond il a à l'évidence raison mais j'ai un gros doute sur le résultat.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Novembre 2017 - 18:35 Le salon du livre 2017 : "une réussite"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance