TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

The Ultimate Waterman – Epreuve 4 Short board : Manoa a surfé au bout du monde


La 4e épreuve du Ultimate Waterman a eu lieu dans le parc naturel du Fiordland dans l’île du sud Néozélandaise. Manoa Drollet a pu se hisser à la 4e place dans cette épreuve de shortboard qu’il avait remportée en 2015. Le surf de gros a été annulé par manque de houle. Le Ultimate Waterman reste avant tout une aventure humaine unique.



Le Maori a remporté l'épreuve dans un décor unique, le parc naturel du Fiordland © Scott Sinton
Le Maori a remporté l'épreuve dans un décor unique, le parc naturel du Fiordland © Scott Sinton
NOUVELLE ZELANDE, le 17 mars 2016. Le Ultimate Waterman continue sa route, mercredi a eu lieu la 4e épreuve, le short board. Comme la précédente, elle a eu lieu dans l’île du sud, au contact d’une nature vierge sublime, tellement peu fréquentée par l’homme que le Maori Daniel Kereopa a pu rencontrer le maitre des lieux, le grand requin blanc.
 
Lors de la première édition, en 2015, Manoa Drollet avait pu s’imposer dans les vagues tubulaires d’Otama Beach mais cette année, c’est le tenant du titre qui a littéralement ‘fracassé le spot’ selon l’expression de Manoa, totalisant plus de 18 points pour un maximum de 20. C’était l‘épreuve joker pour Manoa, celle où il avait joué son ‘double-whammy’ pouvant lui permettre de doubler ses points.
 
Manoa Drollet, l’invité Tahitien de la compétition, termine à la 4e position de l’épreuve, derrière Daniel Kereopa, Mark Visser qui s’empare de la première place au général et Zane Schweitzer. La mauvaise nouvelle n’est pas venue seule car c’est officiel, l’épreuve surf de gros est annulée pour manque de vague, comme lors de l’édition 2015. Les chances de victoire au classement final pour Manoa sont donc désormais réduites quasiment à néant.
 
Il reste le longboard, une épreuve où Manoa n’avait pas pu atteindre les finales en 2015, l’apnée et le Sup Race, une épreuve d’endurance qui n’est pas la spécialité de notre rider de Teahupo’o. Manoa stagne à la 7e place du classement général depuis les trois dernières épreuves. Ceci dit, que sont ces considérations comptables face à la beauté de ce qu’on pu vivre les 8 athlètes dans cette région reculée du monde ? SB

Manoa Drollet a pu lui aussi s'éclater en surfant ces vagues du bout du monde © Cory Scott
Manoa Drollet a pu lui aussi s'éclater en surfant ces vagues du bout du monde © Cory Scott
 Manoa Drollet depuis la région de Fiordland :
 
« Queentown est ses environs c’est vraiment cool. Pour le Sup on a surfé une gauche sympa et très fun. Pour le surf, on a surfé une autre gauche un peu molle dans une embouchure. DK a fracassé le spot mais je suis content d’avoir passé la première série. On a tenté de surfer une droite à l’extérieur mais il y avait du courant. Daniel a vu un requin blanc, j’ai ‘psychoté’ un peu, je suis revenu à l’intérieur, sur la gauche. »
 
« C’est quand on est sortis de l’eau que DK m’a confirmé qu’il avait croisé ce requin blanc en me rejoignant. Comme c’est un parc naturel, les jets ski de la sécurité n’était pas de sortie vu que c’est interdit. Mais bon, cela fait partie de l’aventure. (rires) Les paysages étaient magnifiques, dans le Fiord Land, c’est un parc naturel immense. »

The Ultimate Waterman – Epreuve 4 Short board : Manoa a surfé au bout du monde

Rédigé par SB le Jeudi 17 Mars 2016 à 10:45 | Lu 485 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki