tahiti-infos

FENUACOMMUNICATION, Rue Charles Viénot BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel: 43 49 49

Lundi 28 Juillet
10:29
I


S'inscrire

Soutien à la conservation et à l’environnement : les lauréats vont réhabiliter un site archéologique de Moorea



Soutien à la conservation et à l’environnement : les lauréats vont réhabiliter un site archéologique de Moorea
Communiqué: Le Ministre du Tourisme et de l’Ecologie, Geffry SALMON, a participé, mardi matin, à Papeete, à la remise des prix du programme de soutien à la conservation et à l’environnement de la marque automobile Ford.

D’abord lancé en Grande-Bretagne en 1983, ce programme s’est développé dans le monde entier, et notamment en Asie Sud-Est, au cours des dix dernières années. Suivant cette dynamique, l’antenne de Tahiti de la marque a donc souhaité, pour la première fois, faire en sorte que des dossiers de Polynésie puissent aussi participer et récolter des fonds pour leur projet.

Au total, dix projets de groupes ou d’associations à but non lucratif ont été présentés en Polynésie française. Parmi eux, les dossiers d’un Mouvement citoyen désireux d’organiser des opérations de nettoyage, de la société d’ornithologie de Polynésie – Manu, qui se concentre sur la protection des oiseaux sauvages, de l’association Faafaite i te Ao Maohi (formation à la navigation traditionnelle sur la pirogue Faafaite) ou encore de Tahiti héritage, qui entend recenser et promouvoir le patrimoine naturel et culturel de la Polynésie.

C’est finalement l’association Puna Reo Piha’e’ina qui a été retenue et devient donc le lauréat de cette année pour la Polynésie, avec à la clef un financement d’1,3 million Fcfp, pour son projet de restauration et de mise en valeur du site archéologique de Pererau, sur l’île de Moorea. Sur ce site, se trouvent un marae, un paepae, et des sépultures.

Avec la collaboration de la commune de Moorea-Maiao et de l’association « Ihipapa no Ta’ato’a » (L’archéologie pour tous), les membres de Puna Reo Piha’e’ina se proposent de sortir ce lieu et ses vestiges de l’oubli dans lequel ils étaient tombés.

Leur opération comprendra trois phases. D’abord le nettoyage, la mise en valeur, l’entretien du site et des végétaux, puis la rénovation et des études sur les vestiges archéologiques répertoriés. La dernière phase de l’opération consistera à planter des arbres à proximité du site et à installer des panneaux pour le public.

Rédigé par () le Mardi 28 Janvier 2014 à 14:33 | Lu 831 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 28 Juillet 2014 - 06:33 Une touriste japonaise se noie à Rangiroa

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité People | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | PRESIDENTIELLES 2012








Depuis 1 mois les articles les plus...