Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Reconnu coupable du viol et de l'assassinat de sa fille : 30 ans de réclusion criminelle



Les jurés ont rendu leur verdict vers 21 h après en avoir délibéré pendant près de trois heures.
Les jurés ont rendu leur verdict vers 21 h après en avoir délibéré pendant près de trois heures.
PAPEETE, le 15 septembre 2015 - La cour d'assises de la Polynésie française vient de rendre son verdict dans l'affaire Pierre Taana, ce père de famille de 35 ans accusé du viol et du meurtre prémédité de sa fille, égorgée à son domicile de Outumaoro en octobre 2013.

Les jurés de la cour d'assises se sont retirés pour délibérer peu après 18 h au palais de justice de Papeete. Le verdict est tombé trois heures plus tard. Coupable. Pierre Taana, papa de 33 ans à l'époque des faits, a été reconnu coupable du viol et de l'assassinat de sa fille de 14 ans.

Le père de famille avait poignardé la malheureuse à de multiples reprises avant de l'égorger alors qu'elle rentrait de la plage un soir d'octobre 2013. Le drame s'était déroulé dans le modeste fare familial de la servitude Fuller 3, à Punaauia. L'homme a finalement été condamné à 30 ans de réclusion criminelle. L'avocat général avait requis, en fin d'après-midi, la prison à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 22 ans.

Les jurés n'ont donc pas suivi la défense de l'accusé qui, bien obligée de reconnaître ce meurtre, réfutait les accusations de viol mais surtout la préméditation de cet acte sordide. Il était ressorti de l'instruction de ce dossier, jugé à huis-clos, que Pierre Taana avait pourtant déjà menacé de mort la malheureuse quelques jours avant son passage à l'acte.

Selon plusieurs témoins dont la réalité des affirmations a longuement été discutée, la victime aurait manifesté, peu de temps avant le drame, son intention de dénoncer ces agressions sexuelles dont elle accusait son père et dont elle a été reconnue victime hier soir. Le mobile du meurtre, ont estimé les jurés, écoutant leur intime conviction.



Rédigé par Raphaël Pierre le Mardi 15 Septembre 2015 à 22:06 | Lu 2006 fois







1.Posté par Kedupipo le 16/09/2015 07:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Enfin justice est faîte.
Vu les derniers verdicts ces derniers temps, il serait sorti avec du sursis, cela ne m'aurait pas étonné. Justice à 2 balles.....

2.Posté par Michel le 16/09/2015 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Kedupipo, espèce de minable, qui es-tu pour juger les juges ? Et sans connaître les dossiers en plus !

3.Posté par Toki le 16/09/2015 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sauf qu'il y une nuance à cette peine puisqu'il y a une peine de sureté de 22 ans. Concrètement cela signifie que nous sommes certain qu'il sera en prison pendant 22 ans mais au bout de ces 22 ans il pourra demander une remise de peine... bref, une justice pas très juste en somme.

4.Posté par Ihorai le 16/09/2015 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il fait croire que tu t'es trompé.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 15:28 Ohana Tahiti, c’est reparti !

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance