Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Makemo : Te Mau Ito Api dénonce un "sabordage"



Les éoliennes de la société Te Mau Ito Api sont en panne depuis 2009.
Les éoliennes de la société Te Mau Ito Api sont en panne depuis 2009.
PAPEETE, 7 septembre 2017 - La société d’économie mixte Te Mau Ito Api des "éoliennes" de Makemo a saisi le tribunal mixte de commerce de Papeete cette semaine, placée dans l’incapacité de rembourser une avance de 76 millions Fcfp que lui réclame son actionnaire majoritaire, le Pays.

Contacté jeudi matin, Jean-Louis Chailly, directeur général de Te Mau Ito Api, dénonce un "sabordage" de la part de son actionnaire à 66,4 %. Comme le révèlent nos confrères de Radio 1 mercredi soir, le Pays a adressé à la société d’économie mixte un commandement de payer les 76 millions Fcfp d’avances en compte courant libérées au fil des derniers mois pour lui permettre de faire face à ses dépenses. Cette injonction de payer a été signifiée à la SEM le 1er septembre dernier. Le tribunal de commerce est saisi depuis le début de la semaine. "En tant que mandataire social, j’ai la responsabilité de déposer le bilan dès lors que certains critères sont atteints", commente Jean-Louis Chailly, contacté jeudi matin. "En l’occurrence, nos actifs disponibles ne nous permettent pas de faire face à cette demande de remboursement". L’affaire est dorénavant entre les mains du tribunal mixte de commerce de Papeete. Une procédure de redressement judiciaire devrait être ouverte dans les jours prochains. Compte tenu de la fragilité de la structure financière de cette société, qui génère une perte de l'ordre de 20 millions Fcfp en moyenne chaque année, on voit mal comment cette procédure pourrait ne pas déboucher sur une liquidation judiciaire.

Sous contrat d'affermage depuis 2006, la SEM Te Mau Ito Api (TMIA) est délégataire de service public pour la fourniture d’électricité à Makemo. Son modèle économique est déficitaire depuis que son parc d’éoliennes n’est plus en fonction (2009). La société d’économie mixte planifiait à l’origine de produire son énergie à partir d’un mix entre l’éolien et le thermique. L’électricité ainsi obtenue devait servir à alimenter à prix conventionnels les 215 foyers raccordables de Pouheva, le chef-lieu de l’atoll.

Mais depuis 2009 l’électricité est exclusivement d’origine thermique, produite par un groupe électrogène. Prix du carburant, absence de péréquation comptable, et tarifs de l'électricité inférieur au coût de revient : la société a toujours plus de mal à honorer son contrat d’affermage avec la municipalité des Tuamotu. Depuis plusieurs années, le Pays tente d'en finir avec cette SEM.

> Lire aussi : Grogne à Makemo face au "bricolage" de Te Mau Ito Api

Un plan de continuation puis deux procédures de conciliation ont déjà été engagées avec les créanciers de la SEM, dont la dernière en début d’année déclarées infructueuse. La société porte une dette depuis plusieurs années envers la banque BPCE de "près de 70 millions, compte tenu des intérêts de retard". Ce qui surprend aujourd’hui le directeur général de TMIA, c’est que le coup de grâce qui lui est porté vienne de son actionnaire majoritaire : "Généralement, de telles procédures sont engagées par des tiers extérieurs à la société". Venant du Pays, majoritaire au conseil d’administration, et donc en position de convoquer une assemblée générale extraordinaire pour statuer sur une éventuelle dissolution, l'envoi vendredi dernier de ce commandement de payer, la situation financière de TMIA étant notoire, pourrait, selon Chailly, constituer un "délit de banqueroute".

En attendant, sur l'atoll de Makemo, il semble que l'on assiste ces jours-ci à l'épilogue d’un projet énergétique pilote, présenté comme novateur en 2006, mais qui aura tourné au fiasco en à peine 10 ans.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 7 Septembre 2017 à 11:50 | Lu 1918 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance