Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

La mairie de Pirae court après 1.3 milliard de créances



Tous budgets confondus, les restes à recouvrer s’élèvent à 1,321 milliard de Fcfp en 2014. Une somme importante puisque le budget global de la commune s'élève en 2016 à 2.167 milliards de Fcfp (1,856 milliard pour le fonctionnement et 311 pour l'investissement.
Tous budgets confondus, les restes à recouvrer s’élèvent à 1,321 milliard de Fcfp en 2014. Une somme importante puisque le budget global de la commune s'élève en 2016 à 2.167 milliards de Fcfp (1,856 milliard pour le fonctionnement et 311 pour l'investissement.
PIRAE, le 24 août 2016. Les administrés de Pirae doivent pas moins de 1.3 milliard à leur mairie. Comme de nombreuses communes, Pirae a des difficultés à recouvrer certaines créances note un rapport de la chambre territoriale des comptes. La commune "ne dispose toujours pas de liste fiable de ses redevables afin d’établir une facturation exhaustive des prestations qu’elle assure", ajoute la CTC.

La chambre territoriale des comptes a passé à la moulinette la gestion de la commune de Pirae depuis 2010. En préalable, elle rappelle d'abord que le "précédent contrôle avait souligné la dégradation de la situation budgétaire et financière de la commune, un manque de rigueur dans la gestion des ressources humaines qui fragilisait les équilibre financiers communaux, l’attribution de subventions communales aux coopératives scolaires, l’absence de service public de l’assainissement collectif et un service d’élimination des déchets qui n’était pas rendu dans des conditions optimales".

Les experts de la chambre rappellent que la période étudiée correspond au moment où la fonction publique communale a été mise en place et ou les premières conséquences de l’application du code général des collectivités locales se sont faites ressentir.

Après avoir épluché les comptes de la commune au cours de ses des dernières années, la CTC a constaté que la mairie a fait le choix "de réduire les dépenses d’investissement afin de reconstituer une capacité d’autofinancement fortement dégradée en 2009 (et) faire face aux charges résultant des attributions en matière environnementales, au premier rang desquelles la rénovation du réseau d’adduction d’eau potable, particulièrement vétuste".
En bon point, la CTC note que la commune a aussi porté ses efforts sur la réduction des charges, de personnel notamment, mais elle note que "les bons résultats obtenus sont cependant davantage liés aux effets du passage à la fonction publique communale à partir de 2012, qu’aux mesures prises par la commune en matière de réduction des effectifs."

Aujourd'hui, la situation financière de la commune "apparaît favorablement orientée en fin de période" mais, présente "plusieurs handicaps structurels". Les charges de fonctionnement demeurent élevées et notamment les charges de personnel.

PAS DE LISTE FIABLE DES REDEVABLES
Autre point noir, "les services publics des déchets et de la restauration scolaire demeurent déficitaires, les redevances afférentes étant largement inférieures au coût du service rendu".

Comme de nombreuses communes, Pirae a des "difficultés à recouvrer certaines créances, qui augmentent artificiellement son fonds de roulement", analyse la CTC. Pour corser la difficulté à recouvrer ces créances, la commune "ne dispose toujours pas de liste fiable de ses redevables afin d’établir une facturation exhaustive des prestations qu’elle assure". Les experts de la chambre ont constaté que "Le budget principal enregistre un montant de créances non recouvrées important, certes en diminution à compter de 2012 en raison de la création des budgets annexes eau et déchets. Sur le seul budget principal, 606 millions de Fcfp de restes à recouvrer ont été comptabilisés en 2014. Tous budgets confondus, les restes à recouvrer s’élèvent à 1,321 milliard de Fcfp en 2014". Une somme importante puisque le budget global de la commune s'élève en 2016 à 2.167 milliards de Fcfp (1,856 milliard pour le fonctionnement et 311 pour l'investissement).

LA REDEVANCE DEVRAIT ETRE "MULTIPLIEE PAR TROIS" !
Actuellement, le service des déchets n’est pas équilibré, "la redevance couvre seulement 44% des charges du service, qui pèsent de facto sur le budget principal", indique la CTC. "L’équilibre passe nécessairement par une hausse de la redevance par foyer, qui devrait, a minima, être multipliée par trois. La redevance d’enlèvement des ordures ménagères s’élevait en 2014 à 28 000 Fcfp par foyer. Pour couvrir le coût global de la collecte, du transport et du traitement des déchets, elle devrait s’élever à 21 600 Fcfp par habitant, soit pour une famille de quatre personnes, à 86 360 Fcfp. Cette situation est d’autant plus préoccupante qu’à compter de 2017, le Pays n’apportera plus de contribution aux coûts de traitement. Le montant minimal de la redevance devrait alors s’établir à 26 700 Fcfp par habitant, soit 106 800 Fcfp pour un foyer".

En 2013, la commune de Pirae a confié le service de l'eau à la Polynésienne des eaux, ce qui a permis de résoudre la question de la facturation et du recouvrement du service de l’eau. Mais la commune doit s'attaquer aujourd'hui à la rénovation de son réseau d’adduction d’eau potable. La chambre territoriale des comptes a constaté que " 70% des volumes d’eau produits et distribués sont perdus dans le réseau" !


La crèche Tama Here portée par la mairie

La crèche – halte garderie de Pirae est la seule crèche municipale de Polynésie. Elle accueille des enfants depuis 44 ans. Tama Here accueille une crèche de 110 places pour les enfants de 3 mois à 8 ans et une garderie périscolaire. C'est aussi un foyer d’accueil de 18 places des nourrissons et jeunes enfants en placement judiciaire ou administratif.
Mais c'est la commune qui supporte les difficultés financières de la crèche municipale Tama Here et du foyer de l’enfance adjacent. "Bien que ce foyer relève du Pays, la commune n’ayant aucune compétence en matière d’action sociale, les dotations qui sont allouées au foyer par sa tutelle ne permettent pas faire face à ses charges qui sont, de fait, anormalement compensées par la commune", souligne le rapport de la CTC.
La chambre territoriale des comptes recommande donc à la mairie de "modifier le statut de la crèche Tama Here dans le but de clarifier les sources de financement des différentes entités abritées par la structure".



Le chiffre

"LLe taux de rendement du réseau demeure médiocre, puisqu’il était évalué en 2014 à 30%", indique la chambre territoriale des comptes. Cela signifie que 70% des volumes d’eau produits et distribués sont perdus dans le réseau !

Les maires de Pirae


Rédigé par Mélanie Thomas le Mercredi 24 Août 2016 à 18:40 | Lu 3966 fois

Tags : CTC, PIRAE






1.Posté par zozo le 24/08/2016 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et l'argent dépenser pour amener l'eau à ERIMA ? quand les premiers magistrats des communes ne payent pas pourquoi voulez vous que les administrés payent ? Et puis avec ça on gagne des voix !!! Toujours le bon vieux système clientéliste TAHOERAA -TAVINI . Bon y a qu'a demander à la France de payer, tout ça c'est à cause des essais LOL

2.Posté par Ariitaia le 25/08/2016 08:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand on voit la taille de la mairie de cette petite ville, on se dit que son prix aurait permis de réaliser des kilomètres de réseau d'eau potable et d'assainissement dignes de ce nom !
Et il y a encore des personnes qui veulent voir Flosse revenir ? !

3.Posté par Tams le 25/08/2016 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A quoi ca sert d'avoir doublé voire triplé le montant de la facture d'eau avec la polynésienne des eaux si la rénovation du réseau n'est pas prise en charge par cette société?? En plus le m3 continue d'augmenter de presque 10% chaque 1er janvier... C'est pas perdu pour tout le monde, au moins ca leur paie des 4x4 flambant neuf...

4.Posté par Tamatoa le 25/08/2016 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Après Vini qui a perdu 1 milliard, c'est la mairie de Pirae.... tout le monde cherche son milliard cette semaine.

5.Posté par tutua le 25/08/2016 14:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

zozo
il n'y a pas de clientélisme chez les souverainistes, c'est une maladie de zozonomistes.

6.Posté par Lydie le 25/08/2016 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

M. Fritch se tortille dans tous les sens pour faire "RE" "rentrer" de l'argent dans les caisses de sa mairie...
Pourtant, à une certaine époque, il a cautionné l'eau "gratis" pour certains nantis de Pirae.
Quand je pense qu'avec leur loi anti fraudeurs au RST pondue à la vitesse grand V, de nombreuses familles se retrouvent aujourd'hui dans une situation financière particulièrement difficile. Mais ça ce n'est pas son problème , ni celui des conseillers de l'Assemblée Territoriale bien assis dans leurs fauteuils avec quoi 700000F en fin de mois?. On leur mettrait 100000 comme salaire, ça ne se bousculerait pas au portillon parce que pour eux aussi ce serait PPN ...et la galère pour payer nourriture, taxes etc...

7.Posté par clientélisme le 25/08/2016 20:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@5: Le grand Tutua parlant du N°2 du clientélisme OT, qui quand il était au pouvoir a fait rentrer les coquinous de ces alliés pour récompenser leur fidélité que ce soit dans un ministère, cabinet, fonction publique, il a tout de même renversé des gouvernement en proposant des avantages, d'ailleurs il s'est même permis de faire rentrer sa fille qui soit disant en sortant de l'école avec un stage effectué soit disant qu'elle est surdoué mais à mon avis c'était surtout le dircab qui avait les bagages et qui faisait le boulot pendant qu'elle se faisait la manicure

OT et GF même école, même pratique c'est juste que le pov OT n'a pas pu être 20ans président pour voler le pays, sinon ils serait côte à côte au tribunal avec GF et on aurait tutua hurlant: "LA CHASSE A L'HOMME CONTINUE!"

8.Posté par tutua le 26/08/2016 08:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P7 clientélisme
la différence est que Gasgas et Oscar n'ont pas la même vision du pouvoir. Gaston a triché et détourné tandis que la justice n'a rien à reprocher à Oscar. Ce n'est pas le temps qui a manqué pour qu'il devienne un bandit, Oscar est un homme droit, c'est de la diffamation gratuite. Et toi, qu'est ce que tu as fait dans ta vie, pov type ?

9.Posté par emere cunning le 26/08/2016 09:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'adooore : "le montant minimal de la redevance devrait alors s’établir à 26 700 Fcfp par habitant, soit 106 800 Fcfp pour un foyer" qu'il a dit le fonctionnaire rondement payé pour pondre une recommandation aussi nulle. Sachant que certaines familles ont déjà du mal à payer les 28 000 FCP réclamés, ils se fichent tout bonnement de nos gue*les. Eux s’en palpent et peuvent se le permettre (si toutefois l’Etat ne payent pas aussi leurs charges). Peut-être que nous pourrions faire un meilleur usage de nos deniers s’ils ne nous coûtaient pas la peau du nez. . Pas mieux la frrrrançaise des eaux, ça promet.
@ zozo, Ariitaia,
Vous transpirez la haine et la jalousie... comme tous les bons à rien.

10.Posté par zozo le 26/08/2016 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@tutua tavini-tahoeraa
O TEMARU s'est associé et a mis à la tête du pays un détourneur de fond et un tricheur en parfaite connaissance de cause LOL il est donc complice et adepte du principe . O T avait créer sa brigade bleu comme G F sa brigade orange. et il avait embauché sa famille comme GF. Il aime tellement le principe qu'il a même retiré ses plaintes contre GF .Au fait combien coute la virée de ton gourou en France et en europe et surtout qui paye ? tu dois bien le savoir ? donne bien le bonjour à ta copine EMERE

11.Posté par tutua le 26/08/2016 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

zozo zozotte ...

12.Posté par clientélisme le 27/08/2016 00:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@8: Bah je vais t'étonner Tutua, j'ai un travail stable qui paye plutôt bien, chez un bon employeur, et né en polynésie, de parent polynésien, j'ai prouvé à mon employeur que dans ma profession, j'était capable de fournir un travail de qualité même supérieur à celui d'un métropolitain, parti du bas de l'échelle j'ai pu gravir les échelons et en venir à gérer une équipe de +10 personnes...Si je travaillait dans la fonction publique, je serais hiérarchiquement au même positionnement qu'un ministre...


13.Posté par tutua le 27/08/2016 10:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P12 clientélisme
hé bien bravo pour cette carrière, cela ne signifie pas que pour le reste ton jugement soit infaillible ...

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance