Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La Polynésie solidaire avec Saint Barthélemy et Saint Martin



La Polynésie solidaire avec Saint Barthélemy et Saint Martin
PAPEETE, le 11 septembre 2017 -Lundi, le président de la Polynésie française a indiqué que la Polynésie est solidaire avec Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Le Pays apporte un soutien de 6 millions de francs et missionne la sénatrice Lana Tetuanui afin qu'elle constate sur le terrain quels sont les besoins, afin d'aider au mieux.

Lundi, le conseil des ministres a décidé d'attribuer une "subvention" de 6 millions de francs (50 000 euros) au bénéfice des sinistrés des deux collectivités d'outre-mer Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Par ailleurs, la sénatrice Lana Tetuanui a été missionnée par le Président du Pays pour de se rendre dans ces collectivités dévastées par le passage du cyclone Irma afin de montrer la solidarité de la Polynésie envers les victimes, "mais aussi pour évaluer les aides que pourrait apporter la Polynésie française", indique Édouard Fritch.

"Nous voulons, au travers de ces deux initiatives, témoigner aux habitants de ces collectivités notre solidarité et surtout notre peine face aux dommages considérables causés par le cyclone Irma. Nous en savons beaucoup, puisque nous sommes comme eux des insulaires et surtout nous sommes, comme eux, à la merci de la brutalité, à la fois du vent et de la mer. Nous savons ce que c'est, nous avons subi ce genre de phénomène, ici, en Polynésie française. Nous avons souhaité, physiquement, les accompagner dans cette dure épreuve qu'ils traversent aujourd'hui", a déclaré le président Édouard Fritch à l'issu du conseil des ministres.

Un acte fort

Le président Édouard Fritch a également souhaité répondre aux critiques sur la gestion de cette crise par le président de la République Emmanuel Macron : "J'estime qu'avoir envoyé un ministre dès le lendemain du passage du cyclone et un passage du Président de la République qui est actuellement en visite à Saint Martin, c'est un acte fort que nous n'avons jamais connu en Polynésie française. Depuis 1983 que nous traitons les cyclones, nous trouvons que, pour une fois, le gouvernement central a réagi. Ce déplacement encouragera la population à résister et, surtout, à rester chez elle."

Lana Tetuani partira à la fin de la semaine pour voir dans quelle mesure la Polynésie peut être utile aux premiers gestes de ce que les pouvoirs publics peuvent apporter à la population. "Les sénateurs que nous sommes faisons partie de la délégation d'outre-mer au Sénat. Ne serait-ce que par solidarité pour nos collègues et les citoyens de ces deux collectivités ? C'est un sujet sur lequel j'interpellerais mes collègues des outre-mer. Nous sommes les plus vulnérables face à ces phénomènes. Les changements climatique sera un vrai sujet de rentrée pour les parlementaires des outre-mer." Après ses constatations sur place, l'élue décidera de ce qui sera le plus utile pour venir en aide aux deux collectivités d'outre-mer. "Nous pensons surtout à l'outillage, des scies mécaniques, des tronçonneuses… le nettoyage est déjà un gros travail à réaliser."

Une messe pour les victimes

Le Port autonome et M. Puchon pourraient venir en aide au port de Saint-Martin qui fait aussi partie de la commission des ports autonomes : "M. Puchon, vice-président de cette commission, verra dans quelle mesure le port autonome pourra contribuer à la remise en état des installations du port de Saint-Martin."

Une messe sera dite demain 12h30 dans la cathédrale de Papeete à l'intention des victimes du cyclone.

La violence du phénomène qui s'est déchaîné sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy pousse le Pays à se pencher sur la question des phénomènes cycloniques : "Il nous faut garantir un minimum pour nos archipels éloignés. Pour eux, c'est compliqué, d'où la problématique des abris anticycloniques. Il nous faut, à tout prix, trouver des financements et mettre ces populations à l'abri. Il reste aussi le problème de la prévision météo." Aujourd'hui, il manque une vingtaine d'abris anticycloniques, essentiellement dans les Tuamotu. Cela représenterait environ 15 milliards d'investissements.

"De toutes les collectivités d'outre-mer, la Polynésie est la mieux préparée en termes de construction, parce que nous nous sommes toujours débrouillés tout seul. Ce n'est pas un reproche, mais nous nous sommes toujours débrouillés tout seuls parce que nous sommes loin de tout", conclut le résident du Pays.

La Croix Rouge lance un appel au don

La Croix rouge a également lancé une campagne de solidarité, si vous voulez aider les sinistrés, envoyez vos dons à :
CROIX ROUGE FRANCAISE DELEGATION DE LA POLYNESIE
BP 4 492 - 98713 Papeete
ou faites un virement à l'un des comptes CROIX ROUGE suivants :
Banque de Polynésie : 12149-06744-19471902017-36
Banque de Tahiti : 12239-00014-41449101000-46
Socredo : 17469-00016-70085000008-42

Tél / fax : (689) 40 42 02 76
Mail : croixrouge@mail.pf

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Lundi 11 Septembre 2017 à 16:21 | Lu 914 fois





Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance