Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Il introduit du paka à Nuutania avec la complicité de son père



Il introduit du paka à Nuutania avec la complicité de son père
PAPEETE, le 9 mai 2017 - Le détenu de 37 ans, déjà condamné vingt fois, a écopé de 6 mois de prison ferme supplémentaires ce mardi au palais de justice avant d'être reconduit en cellule.


Les quantités sont loin d'être pharaoniques : deux petites boites d'allumettes remplies de pakalolo séché. Mais quand on est détenu et qu'on regagne la maison d'arrêt après une permission de sortie accordée par le juge, mieux vaut éviter de se présenter à la fouille avec de la drogue cachée sur soi. C'est pourtant le pari qu'a tenté, et donc perdu, un homme de 37 ans au casier judiciaire déjà riche d'une vingtaine de condamnations, essentiellement des escroqueries. Les deux boîtes de pakalolo étaient plaquées à l'intérieur de ses cuisses, maintenues par du film plastique et des pansements.

"Vous n'avez pas mis votre permission de sortie pour chercher un emploi, mais pour trouver une fille afin d'avoir un rapport sexuel et trouver des stupéfiants", a déploré le président du tribunal ce mardi matin à l'audience, avant de sermonner le père du détenu, 65 ans, lui aussi jugé dans cette affaire mais pour complicité. Il a véhiculé son fils le temps de sa permission et l'a aidé à dissimuler le paka sur lui en faisant le bandage.

"Les anxiolytiques, ça le faisait pas…"

"Vous n'avez pas essayé de le raisonner plutôt ?", s'interroge le magistrat. Le papa, fataliste devant le parcours judiciaire de son enfant, manifeste son impuissance : "Je ne fais que ça depuis tout ce temps…". "Je peux comprendre qu'on ne dénonce pas son fils, mais qu'on l'aide à commettre l'infraction !", gronde à son tour le procureur de la République. "C'était deux boîtes, c'était pas pour faire du trafic, c'était pour ma consommation, pour calmer les pétages de plombs", résume le détenu, père de famille, depuis son box. "Y a des médicaments légaux pour cela…", lui rétorque le président. "J'étais sous anxiolytiques, mais ça le faisait pas…".

"Il faut replacer les faits dans leur contexte, il a profité d'être à l'extérieur pour acheter ces deux boîtes de paka car il est difficile d'en trouver en prison, pour se substituer à son traitement", a plaidé pour sa défense Me Pater. "On ne parle pas de trafic". Le père complice a finalement écopé de 6 mois de prison avec sursis et son fils a été condamné à 6 mois de prison ferme supplémentaires.

Rédigé par Raphaël Pierre le Mardi 9 Mai 2017 à 13:59 | Lu 4250 fois







1.Posté par zuzu le 09/05/2017 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

" a des médicaments légaux pour cela…", lui rétorque le président.

C’est des drogues légal, mister président

2.Posté par DIKé le 09/05/2017 14:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

6 mois de prison de plus, ce n'est pas la solution, ni pour lui, ni pour ses gardiens, ni pour nous lorsqu'il sortira.. C'est un drogué, donc UN MALADE. les anxiolytiques ne fonctionnent pas, comme pour l'alcoolisme!.
Au médecin de la prison: Qu'attendez vous pour essayer le baclofène? (voir décision ANSM du 17/03/2017).Vous ne risquez rien. Prenez au moins une fois un risque dans votre carrière de fonctionnaire. Quant au juge.....

3.Posté par fiu le 09/05/2017 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

TAULE, TAULE ET RETAULE....
Le père, le fils et toute la famille s'il le faut....

4.Posté par TahitiPaul le 10/05/2017 19:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

2 boites de paka = 6 mois, mais les politichiens qui volent des millions, c'est combien ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 27 Juillet 2017 - 20:00 Le projet Ecoparc considérablement réduit

Jeudi 27 Juillet 2017 - 19:04 Ronald Terorotua relaxé d'escroquerie en appel

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance