Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Des pilotes d'Air Tahiti se déclarent sous pression et "harcelés"



Les pilotes à Air Tahiti dénoncent des plannings de travail sur sept jours avec de multiples escales.
Les pilotes à Air Tahiti dénoncent des plannings de travail sur sept jours avec de multiples escales.
FAA'A, le 19 mai 2016. La grève générale au sein de la compagnie aérienne locale permet de mettre en lumière un mal-être social profond depuis plusieurs années. Des pilotes et copilotes dénoncent, anonymement, les pratiques pour les pousser dehors, à partir en retraite… ou pire.

La grève, les pilotes d'Air Tahiti n'y participent guère. Mais cette fois, la situation est différente. Ils ont des pratiques à dénoncer. Le suicide de l'un des leurs, un commandant de bord, il y a quelques semaines, a changé la donne. Soumis deux fois par an à des tests sur simulateur et un contrôle à bord, les pilotes savent que leur "permis" n'est pas acquis pour toujours. Mais habituellement, les compagnies -qui paient le prix fort pour ces passages sur simulateurs- entraînent leurs pilotes qui peuvent avoir besoin d'une remise à niveau, pour que ces tests soient réussis au maximum.

A Air Tahiti, selon des pilotes que nous avons rencontrés, la situation est différente. La direction de la compagnie, engagée dans une politique de réduction des coûts, n'a qu'une seule variable d'ajustement : la masse salariale. Aussi, se séparer de quelques pilotes dont l'ancienneté coûte cher, paraît le plus simple. "Un pilote qui échoue à ses deux passages sur simulateur perd son permis et peut être mis en congé sans solde, licencié dans le pire des cas. C'est comme ça dans toutes les compagnies" admettent les pilotes. Au sein de la compagnie locale, cet usage serait devenu abusif, un moyen de pousser certains à la faute et vers la porte de sortie. D'autant que, même un test dont toutes les réponses techniques ont été correctes, peut-être invalidé par l'examinateur interne de la compagnie, sur le simple sentiment "que l'ensemble n'est pas satisfaisant".

Si les pilotes d'Air Tahiti travaillent dans ce climat "de terreur" depuis quelques années, il a fallu que l'un de leurs camarades se pende pour qu'ils osent dénoncer le mode opératoire de la direction des opérations aériennes et de la formation et des entraînements de leur employeur. Pour eux, leur camarade a été poussé au suicide, après plusieurs mois d'humiliation et de dépression. "Nous n'avons jamais parlé de ce climat directement auprès de la direction, car si on parle, les têtes tombent. On n'a pas envie d'être le prochain".

Aujourd'hui, ces pilotes dénoncent également une organisation des plannings de travail stressante avec des rotations de plus en plus longues qui ne correspondent pas aux normes européennes. "On peut travailler, parfois, sept jours d'affilée avec des vols à sept escales dans des configurations très différentes. Les erreurs au sein d'un équipage arrivent le plus souvent après la 5e étape et sont purement dues à de la fatigue accumulée".

Interrogé entre deux sessions de négociations avec les centrales syndicales ce jeudi soir, le directeur général Manate Vivish, indique que les pilotes sont astreints "à des critères d'excellence", qu'ils sont préparés par la compagnie pour ces tests de simulation et que les échecs sont rares. Quand ils surviennent, des procédures sont prévues avec des stages de pilotage et de remise à niveau.


Rédigé par Mireille Loubet le Jeudi 19 Mai 2016 à 19:30 | Lu 8482 fois






Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

29.Posté par Arsenik le 26/05/2016 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si un pilote échoue au simulateur c'est peut-etre qu'il est pas au niveau.. et tant mieux s'il ne pilote plus !
Ha non faudra encore une spécificité locale et faire des épreuves abaissées au niveau des pilotes...

28.Posté par Saluden CDB air Tahiti le 21/05/2016 20:42 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très peu de pilotes sont en grève à ma connaissance .
Seul les PNC sont en grève à Air Tahiti empêchant la réalisation des vols

27.Posté par Tu-y-Va le 21/05/2016 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je rejoint le P25 juste sur les heures contrôlées faut pas oublier qu'il y a l'aviation civile qui réglemente et surveille ça me parait gros comme une maison qu'ils aient laissé des pilotes de air tahiti faire des vols 7j/7j avec 7 escales comme dit dans le reportage...

26.Posté par Kriss le 21/05/2016 10:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tehau : tu n'y connais rien ... alors tais toi !!!

25.Posté par Tehau le 21/05/2016 08:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Désolé pour le pilote qui s'est suicidé et condoléances pour la famille.
Mais pour les autre pilotes qui essayent de nous faire croire au "surmenage", faut arreter de prendre les gens pour des imbéciles. Un pilote a des heure de repos contrôlés, il travaille uniquement 65h par mois ! Sur ces 65 heures, il y a les heures de simu et de réunion, il y aussi les heures de déplacement. Quand par exemple il doit faire un vol LAX/PPT, on l'envoi à LAX en classe business, il dort pendant le vol, c'est considéré comme du travail ! Pendant le vol il y a le pilote automatique. Faut arrêter de CHALALA ! Les pilots ne sont pas à plaindre !

24.Posté par McLeo le 21/05/2016 06:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un ancien commandant de bord disait que sur un vol de 8 heures (Papeete-Los Angeles), il ne faisait qu'un décollage et un atterrissage et qu'en pilotage pur il faisait en tout et pour tout une demi-heure.
A Air Tahiti, s'il y a sept escales, il faut faire sept décollages et sept atterrissages. Certains de ces vols se font dans des situations limites (sans trop de visibilité).
Dernièrement, j'allais à Huahine et à dix minutes de l'arrivée, il y avait un grain et malgré les conditions météo défavorables, le pilote a fait un "kiss landing". Eh bien, moi, j'applaudis.
Au retour à Tahiti, on arrivait à 19 h 30. La nuit était tombée et il pleuvait. Là encore, le pilote a fait un "kiss landing" sur une piste mouillée. Eh bien, moi, je dis bravo.
La critique est facile, l'art est difficile.

23.Posté par simone grand le 20/05/2016 18:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'accord avec Mathius, arrêtons de subventionner les syndicats

22.Posté par Heiarii le 20/05/2016 17:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis scandalisée par de tels propos. S'il vous plait, un peu de respect pour la famille de ce pilote ... Pourquoi dénoncer de tels agissements seulement maintenant ? Pour son bien-être, on n'attend pas d'être au bout de la déprime pour se relever !!!

21.Posté par Kriss le 20/05/2016 16:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il existe une autorité compétente pour trancher sur ce sujet : l'aviation civile avec entre autre l'Organisme de Contrôle en Vol (OCV), un pilote inspecteur, le Service d'Etat de l'Aviation Civile en PF (SEAC) avec un département surveillance ...
Qu'ils fassent un audit en profondeur et on sera fixés ...

20.Posté par Mathius le 20/05/2016 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les syndicalistes peuvent ils publier la listes dès salaires et autres avantages que donne la compagnie ? C'est cela la veritė et non de la démagogie syndicaliste pour aider les oranges à prendre la couleur banane. Je leur rapelle que les impôts que paient ceux qui tiennent en otages est une partie de leur salaire. Il serait urgent que le pays arrête de subventionner certaines mafias syndicalitistes

19.Posté par tortue verte le 20/05/2016 13:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A tous ceux qui critiquent les pilotes : je vous conseille de regarder les reportages sur les émissions de crash d'avion, et vous verrez à quel point la fatigue peut faire perdre des repères simples et peut causer des accidents. Quand les pilotes ont 3 ou 4 pistes différentes à aborder dans la journée, ce n'est pas la meilleure manière de préparer un atterrissage ou un décollage. Tous les autres facteurs à calculer, du type poids et chargement de l'appareil, meteo, gestion des retards... tout ça est facteur de stress.

18.Posté par Tokerau le 20/05/2016 13:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Est ce qu'ils ont des preuves ? Manipulation médiatique ?

17.Posté par Haureva le 20/05/2016 13:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Messieurs les patrons de Air Tahiti, déposez le bilan, et puis abandonnez cette compagnie, et consultez des compagnies extérieures, nos employés locaux verront ce qu'ils verront. Et que cette nouvelle compagnie n'embauche plus ces genres d'employés, manipulés en plus par ces syndicalistes à la c....! Pourquoi dire qu'ils sont fatigués du boulot qu'ils font, alors qu'ils sont payés pour çà, s'ils ne veulent pas trimer, laissez la place à ceux et celles qui ont besoin de travailler ! Et toi, le Pays ?, essaie de résoudre ce problème!! Au lieu de blabla ou de voyager par ci par là, . Ah; on regrette quand meme le bon vieux !!! Allez, messieurs les patrons de Air Tahiti, tenez bon sinon abandonner, et puis faites venir des compagnies extérieures et ne plus embaucher ces gens là.

16.Posté par Hervé Boulé le 20/05/2016 13:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

15.Posté par Hoe Ratere le 20/05/2016 12:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout ça est totalement faux, les pilotes instructeurs/testeurs d'Air Tahiti suivent un programme précis approuvé par les autorités française et locale. Il ne leur est en aucun cas possible de dévier de ce programme et de sanctionner injustement un pilote lors d'une séance de simulateur car celle-ci est filmé et accessible le pilote le demande. Si un pilote échoue parce qu'il n'a pas pu restituer les procédures comme décrites dans le manuel d'exploitation, une séance de rattrapage est programmée avec au pire des cas, des cours au sol avec remise à niveau avant de le re-tester au simulateur. Tout ça est mise en place pour assurer au maximum la sécurité des passagers et c'est certainement ce qui induit un stress ingérable pour certains pilotes VT (2 voir 3) car ils sont incapables de se maintenir à niveau. Et pour finir ils osent utiliser la mort de leur ami pour assouvir des vengeances personnelles parce qu'ils se sont fait rétrograder ou sanctionner par leur hiérarchie. Pathétique.

14.Posté par Le Vieux le 20/05/2016 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On est désolé pour cet homme. Un suicide est toujours compliqué a expliquer, les causes ne sont pas forcements connues. Par contre excusez moi du peu, mais si cette personne était suicidaire, et elle l'était la preuve. ELLE N'AURAIT JAMAIS DU SE TROUVÉE AUX COMMENDES D'UN AVION. Il y eu un précédent qui a fait les gros titres des journaux il y a peu en se suicidant aux commende de son Airbus. Alors il serrait bon que l'ensemble des pilotes d'Air-Tahiti passent un examen psychiatrique au plus vite, et ne prennent le manche que si ils en sont aptes. Mince alors d'apprendre cela !!! C'est une honte.

13.Posté par taramea le 20/05/2016 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est grave ce que les pilotes disent sur leur amplitude de travail, il peut y avoir des accidents. Il faut que le comité d'entreprise demande un audit technique et financier et que le CHSCT demande l'intervention de l'inspection du travail au sujet du travail, conditions de travail, etc...

12.Posté par simone grand le 20/05/2016 08:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les pauvres chéris, pourquoi n'avoir pas porté l'affaire au tribunal du travail ou auprès de l'inspection du travail?
C'est irresponsable de déclencher une grève pour ça sans avoir respecté les étapes.

11.Posté par tian le 20/05/2016 08:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Engager du personnel supplémentaire, vous le serez moins......

10.Posté par Mathius le 20/05/2016 06:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore une belle demonstration de foutage de gueule de certains pilotes, qui par le simple fait d'être terrifié par les mises à niveaux, demontre leur fragilité mentale.

9.Posté par Le vieux le 20/05/2016 06:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On dirait du Zola !!!

8.Posté par OTIA le 20/05/2016 06:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci de nous rappeler combien d'heure de vol les pilotes font par mois:65H…
65H et bien payé et ça se plaint…si ç'est trop dur il faut démissionner, aller
voler ailleurs…penser à votre santé...

7.Posté par M&M le 20/05/2016 05:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ITW de ceux qui ne se sentent pas à la hauteur dans ce métier. Ils n''ont qu''à faire un métier où il n''y a aucun test de compétence, ils seront moins stressés.

6.Posté par yenamarre le 19/05/2016 21:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vois que tous les coups sont bons pour nuire. Quelle bassesse. ça vole pas haut ces navigants. Un coup on est mal payé, un coup on est fatigué. Ua puta te pehe mea ma ! Na neho noa ! Un refrain en boucle ! Vous n'êtes franchement pas à plaindre mea ma. Et telle est la réponse à ma question. Pourquoi nos billets d'avions coûtent si chers ? à cause de vous ! Vous coûtez trop cher vous les navigants ! Allez malheureux heureux, reprenez le travail au lieu de brailler comme des làlà !

5.Posté par TAAHOA le 19/05/2016 21:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Réduire la masse salariale de l'entreprise pour réinjecter dans le salaire des dirigeants.

1 2
Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance